Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1219194
HlST0lRE 
DE 
1JHA.EITAT1oN. 
87 
et ces angles doivent etre dr0its. Epergos a parle legeres 
ment.  Certesl pp rcZp0ndit l7assemblee tout d7une voix. 
Le decret royal qui fut promulgue d7apres l7avis de l7asss 
semblcEe portait en substance : que les parois des demeures 
ä elever devraient Stre inclinees suivant un certain angle 
donnä par les inspecteurs des bätiments:, que, sj ces mais 
sons etaient elevees sur soubassement de pierre, les assises 
devraient Stre poscsSes suivant Ia portion de cercle donnert 
par un rayon egal ä l7un des c6tes du triangle dont le soms 
met serair la rencontre des lignes inclinees des parois:, qulil 
en serait de mSme pour les constructions de briques crues:, 
que, cl7ailleurs., la forme ancienne et consacree de ces mais 
sons solt en plan, soit en e1evation, ne devrait Stre modis 
Hee d7aucune fac;on. 
Les premieres maisons.qui furent elevees apres ce däcret 
prcEsenterent donc leurs s0ubassements construits ainsi que 
l7indique la iigure 32, et les gabarits de roseaux etaient t0us 
jours employ5s pour guicler les ma90ns.  
Touteiois les ouvriers habitu6s ä merkte en 0euvre la 
brique crue, le pisä et les r0seaux dans leurs bärisses., 
n7csEtaient point tresshabiles ä tailler la pierre; ils n7avaient 
encore que des outils de cuivre qui s76m0ussaient pr0mptes 
ment, bien qu7on les trempät. Pour fendre les pierres dans 
la carriere, ayant 0bservä que les calcaires se präsentenr 
nature1lement par lits, ils degageaient la surface horiz0ntale 
exterieure; puis, au m0yen de poinc;ons de cuivre, ils creuss 
saient de distance en distance, sur une mSme ligne, suivant 
la dimensi0n qulils v0ulaient donner an bloc ä extraire, des 
trous 0blongs Streits et de la pr0fondeur de quatre ä cinq 
doigts. cela fait, ils enfongaient dans ces rrous des coins 
de bois bien söchcEs; ils m0uillaient rägulierement ces coins 
qui, en gonflant, faisaient iendre la pierre suivant la 1igne 
tracee par les entailles. 
A llaide de 1eviers de bois durcis au feu, ils faisaient al0rs
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.