Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140528
SA LLE 
sur les (lonnees admises a cette epoque pour un ehatezlu qui etait a la 
fois une demeure prineiifre, une habitation commode et une place im- 
portante au point de vue de la defense. Aussi la granrtsalle du chäteau 
de Pierrefonds nous parait-elle. FÜSIIIUGP le programme complot de ces 
vastes viaissceztux. 
Le batiment qui renfernni la gmintszille du ehateau de Pierrefonds 
occupe le cote occidental du parailelogrztmme formant le perimetre de 
cette residenee seigneuriale. Ce hatimtuit est a fjuatre otages; deux de 
ces otages sont voutes et forment caves du cote de la cour, bien qu'ils 
 soient eleves au-dessus du chemin de ronde exterieur; les deux derniers 
donnent un rez-de-chaussee sur la cour ct la grandkalle au niveau des 
appartements du premier etage. En A (fig. 7), est trace le plan du rez-de- 
chaussee sur la cour. C est Yentree charretiere du chateau, avec son 
pont-levis en E. D est Ventree de la pote.rne, avec son pont-levis en F. 
En entrant dans la cour G, on trouve a rez-de-ehziussee une premiere 
salle H qui est le corps de garde, separe de la porte et de la poterne par 
la herse tombant en a. De ce corps de garde on conmiunique directe- 
ment au portique b, lequel est separe de la cour par un bahut et une 
grille. De la cour G on peut entrer sous le portique par les portes c et d. 
En face de la porte c, la plus rapprochee de Ventree, est un banc e destine 
il la sentinelle (car alors des bancs etaient toujours reserves la ou une 
sentinelle devait etre postee). Il faut donc que chaque personne qui veut 
penetrer dans les salles basses soit reconnue. En g, est une porte qui 
donne entree dans un premier vestibule I; de ce premier vestibule on 
penetre dans une salle K, puis dans la grandsalle L, qui nia d'issue sur 
le portique que par le tambour b. L'escalier Z permet de penetrer dans la 
tour M, de descendre dans les caves, et de monter au portique entresole 
en passant par-dessus l'arcade n. L'escalier O, a double vis, monte au 
portique entresole, a la grandsalle du premier et aux defenses. En p, 
sont des cheminees; en R, des latrines ziuxquelles on arrive, soit par le 
corps de garde H, soit par le vestibule I. Le trace B donne le plan de la 
grandsalle au premier etage. On ne peut y monter que par les escaliers 
du corps de garde ou par l'escalier a double vis O, situe a Fextremite du 
jaortique. Le seigneur penetrztit dans cette salle par la porte s communi- 
quant au donjon par une suite de galeries. Entrant par cette porte s, le 
seigneur etait sur l'estrade, elevec de trois marches au-ciessils du pave de 
la grandsalle. (Yetait le parquet, le tribunal du haut justicier; cfetait 
aussi la place d'honneur dans les ceremonies, telles qifhommages, in- 
vestitures; pendant les banquets, les assemblees, bals, etc. C'est sur cette 
estrade que s'eleve 1a cheminee, comme dans la grand'salle du palais de 
POiiiGFS (voy. CHEMINEE, fig. 9 et 10). 
On pouvait aussi, du donjon, penetrer dans la granttsalle en passant 
sur la porte du chateau, dans la piece situee au-dessus du corps de 
garde et le vestibule V. La grand'salle du premier etage etait en com- 
munication (lireete avec les defenses par les issues X, tres-nombreuses.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.