Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140418
 75  [ SALLE l 
Fextreniite septentrionale de cette salle, et un large escalier parlant de 
ce passage conduit 51 la salle du premier etage ou salle syneilale, ainsi 
(pfen le voit sur le plan (lig. fl, en A). Un tambour (le luierre ferme l'ar- 
rivee (le ce clegre dans la salle. Celle-ci (Stait en eeininiiniezttion directe 
avec les anciens bäitiments du laalais par la petite perte B. La premiere 
Cour de Yareheveehe est eu C, et (iüest sur cette cmn" que s'ouvrent les 
rares fOHÜLYOS (les prisons, ainsi que la porte qui permet d'entrer dans 
Yeflieialite. Sur la place, {t l'ouest, la fagzule (le la grande salle (lu premier 
etage est eelairee par cle grandes fenf-tres Z1 ineneaux (lu plus beau style 
(vey. FENIETHE, fig. 38 et 39), et sur la rue, l), par une claire-voie. Du vous 
(le la cour, au contraire, les fenetres sont etroiles, simples et LlfBS-FOlU- 
 
 
 
 {ÄI 
n  "g C    
  1a f 
1x   "Üfi A PX        f!  in 
x 
L0 
zk: 
 20x, 
vees au-dessns du pave de la salle. En G, est une chcminee, et en K un 
petit esezilier a vis qui monte aux crcnclages superieurs. Uassemblee 
reunie etait disposee faisant face a la grande claire-voie meridionale, 
l'orateur tournant le dos a cette immense fenetre. Ainsi etait-on bien 
preserve du vent du nord et du nord-est par le mur sur la cour, perce 
de fenetres etroites et relevees, et recevait-on du midi et de l'ouest la lu- 
1niere,tamisce d'ailleurs a travers des vitraux. Uarcheveque, zirrivant (le 
ses appartements, entrait dans la portion de la salle servant de tribunal 
ou de parquet; l'assistance arrivait par le fond, et se plarjait successive 
ment selon les rangs de chacun. On pouvait ouvrir les parties basses des 
grandes vcrrieres, soit pour donner de l'air, soit pour regarder au dehors 
sur la place et dans la rue. Cette grande salle etait voütee. En 1263, la 
tour merldionale de la cathedrzile tomba sur ces voütcs et les effondra; 
on se contenta de reparer le dommage a la häte et de couvrir la salle par 
une charpente. Mais lorsque la restauration de ce monument fut ordon- 
nee sur l'avis de la Commission des monuments historiques, on retrouva, 
dans les reprises faites a la lin du X1118 siecle, tous les membres des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.