Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140357
Eä 
SACRAIRE,  m. Petite pieee voütee, situee pres du choeur des eglises, 
ou l'on renfermait les vases sacres. Dans un grand nombre cteglises, 
la sacristie servait de sacraire; detait dans la sacristie qu'on deposait 
les vases sacres. Cependant on signale de veritables saeraires annexes f). 
des chmurs (Yeglises et de saintes Chapelles du moyen äge. L'ancienne 
rathedrale de Carcassonne possede deux saeraires a droite et a gauche 
du sanctuaire (voy. CAIÜIEDRALE, fig. 119), qui sont voütes tres-bas et 
munis d'armoires a doubles vantaux. Ces saeraires datent du XIVe siecle. 
Nous en trouvons egalement dans la eatherlrale de Chälons-sur-Marne, 
qui datent du xne sieele. Ces reduits n'ont pas d'issues a Fexterieur, 
et s'ouvrent sur Feglise par des portes etroites et bien ferrees. Deux 
saeraires sont (lisposes aux deux cotes des choeurs des saintes Chapelles 
de Vincennes et de Pierrefonds. Ces derniers ne sont pas fermes sur le 
choeur par des portes, mais forment deux niches profondes munies de 
petites armoires et eelairees par des fenestrelles. Dans certaines eglises 
conventuelles, le saeraire, dest-a-dire le depot des vases sacres, con- 
sistait en un edicule de pierre ou de bois place pres de l'autel. Cette 
disposition etait observee autrefois dans Feglise abbatiale de Cluny, 
dans celle de Saint-Denis, en France (vo_v. Cames, fig. 2).  
SACRISTIE, s. f. Salle situee pres du choeur des eglises, servantala 
preparation des ceremonies du culte, permettant au clerge de revetir les 
habits de clueur, de renfermer les ornements, les vases sacres dans des 
armoires disposees a cet effet. Pendant le moyen tige, les eglises etaient 
toujours entourees de dependances importantes. Autour des eglises 
conventuelles selexfaient les bzltiments de la eommunaute; sur l'un 
des flancs des eglises eathedrales, les batiments episcopaux; dans le 
voisinage des paroisses, la cure et quelquefois des hospices. Ces annexes 
aux eglises permettaient (Petablir a rez-de-chaussee, et de plain-pied 
avec le choeur, des salles plus ou moins nombreuses et vastes, qui 
etaient affectees au service religieux. Cela explique comment beaucoup 
(le nos eglises, dont les batiments annexes ont me demolis, sont depour- 
vues de sacristies anciennes. 
Cependant quelques catherlrales ont conserve leurs sacristies, parce 
qu'elles (lependaient du monument lui-meme. C'est ainsi que la Cathe-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.