Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140300
[ ROSE ]  (il:  
pulpe de certains fruits, presentent un systeme cellulaire tres-resistant, 
si l'on tient compte de la tenuite des filaments et de la mollesse de ces 
organes. C'est un principe analogue qui dirige les maitres dans le trace 
des roses du xve siecle. Ils conservent quelques rayons, et remplissent 
les coins laisses entre eux par une' veritable ossature cellulaire, assez 
semblable a celle des organes des vegetaux. 
Ainsi est tracee la rose occidentale de la sainte Chapelle du Palais. Six 
rayons rectilignes la divisent en six grands segments, qui sont remplis 
par deux courbes principales etresillonnees par un roseau de courbes 
secondaires. Les charges ou pressions se repartissent des lors sur l'en- 
semble de Yarcature. Mais il ne faut pas croire, comme plusieurs affectent 
de le dire, que ces courbes sont capricieusement agencees, elles derivent 
d'un trace geometrique "tries-rigoureux. Le rayon de l'oeil ab ayant ete 
trace, la portion du grand rayon bc restant a ete divisee en trois parties 
egales. La ligne ae est le diametre d'un hexagone, sur les cotes duquel 
ont ete poses les centres f des portions de cercle bg. Sur le cote f f' de 
l'hexagone a ete pose le centre h de la portion de cercle ge"; du point h il 
a etc tiree une ligne parallele au grand rayon aB ; prenant le tiers de la 
portion de circonference cB, on a obtenu le point j. De cc point j on 
a tire une ligne tangente ala courbe gi, qui donne l'axe sur lequel 
doivent se rencontrer les courbes du reseau secondaire du grand lobe. 
Sur la ligne AG parallele au grand rayon aB, on a cherche le centre K 
de l'arc de cercle lj, la ligne [K etant parallele au cote de l'hexagone. 
Du point K on a tire une ligne perpendiculaire a l'axe jD; sur cette 
ligne a etc cherche en n le centre de l'arc de cercle il. Sur cette memc 
ligne Em, a une egale distance de l'axe Dj, en o, a ete pose le centre de 
l'arc mj ; sur cette meme ligne, en p, a etc cherche le centre de l'arc mg; 
sur le prolongement de cette meme ligne, en r, a ete cherche le centre 
de l'arc mB. Ainsi ont etc tracees les principales courbes du comparti- 
ment. Un triangle equilateral divise par l'axe Dj a donne les centres des 
lobes secondaires, comme d'autres triangles equilateraux, dans le grand 
lobe superieur, ont donne les centres des lobes secondaires de cette 
partie. Les cotes de ces triangles equilateratix ont donne les positions 
des pointes des redents destines a consolider le reseau. Notre figure fait 
assez comprendre la position de ces centres sur les cotes des triangles 
equilateraux, pour qu'il ne soit pas necessaire de fournir des explica- 
tions plus detaillees. Le profil G donne la section des membres princi- 
paux et celle H des membres secondaires. Le trace L, a une plus grande 
echelle, fait voir comment ces membres secondaires penetrent dans les 
membres principaux. On observera que l'oeil est renforce exterieure- 
ment par un cercle et un redente saillants qui lui donnent plus d'epais- 
seur, et par consequent plus de resistance, toutes les charges aboutissant 
a ce cercle central. L'appareil indique sur notre figure fait voir comment 
les morceaux de pierre sont coupes en raison des pressions qu'ils ont 
a subir. Tous ces joints sont d'ailleurs coules en plomb, comme dans
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.