Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140165
nosn ] 
conservees. Nous traqons (fig. 6) une de ces roses. lei, eonformement i: 
1a donnee admise ä la ün du X119 siecle, les eolonnettes-rayons sont 
posees les bases vers 1a cireonferenee; mais dejä une arcature externe 
  
Lgä 
6 
W 
1 f{.l 
fi  
 l; 
 
 [i] 
z I 
f x 
llä 
reunit tout 1e systcmc, comme E1 Notre-Dame de Paris. L'appareil, d'une 
grande simplicite, presente toutes les garanties de duree, mais cette rose 
est loin d'avoir la legerete de celle de 1a cathedrale de Paris. D'ailleurs 
le systeme de vitrage est 1e merne. 
La rose de la facade de Notre-Dame de Paris fut taillee vers 1220, 
comme nous le disions plus haut. Quarante ans plus tard environ 
(en 1257), on elevait les deux pignons sud et nord du transsept de cette 
eglise, pour allonger ce transsept de quelques metres 1. Or, ces deux 
pignons sont perces de roses enormes qui n'ont pas moins de 12'290 
de diametre, et qui s'ouvrent sur des galeries ajourees. Ces roses sont 
construites d'apres le systeme indique dans notre figure 2, en C; c'est-ä- 
dire que les ecoincons inferieurs compris dans le carre inscrivant le 
cercle sont ajoures comme le cercle lui-meme, tandis que les ecoincons 
superieurs sont aveugles, etant masques par la voüte. Voici (fig. 7) le 
trace exterieur de l'une de ces deux roses, celle du sud. Les ecoincons 
Voyez ÜATHEDRALE.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.