Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1140137
 117  [ ROSE ] 
laire de pierre etant pose, de le resoudrc d'une maniere plus heureuse 
et plus savante. 
Dans cette composition, l'armature de fer necessaire pour maintenir 
les panneaux des vitraux n'avait plus qu'une importance nulle au point 
de vue de la solidite du systeme. Cette armature etait scellee avec grand 
soin au plomb, ainsi que les pitons; car dans cette rose, comme dans 
celle de ltlantes, le vitrail (itait ziccole a la fztce interieure et non en 
feuillure; de telle sorte que le reseau portait "toute son epaisseur a 
Fexterieur  
La meilleure preuve que la composition de la rose occidentale de 
Notre-Dame de Paris est parfaitement entendue, c'est que ce reseau 
n'avait subi que des (legrzitlzitions tres-peu importantes. Trois colonnettes 
avaient etc felees par le gonflement des scellements de l'armature, et 
deux morceaux (Yareaturti etaient alteres par des brides de fer posees 
pour maintenir le bulfet (Forgues. Cependant le grand chassis etait reste 
dans son plan vertical, malgre le poids des vitraux, l'e[l"ort du vent et ces 
attaches de fer (llftlll avait scelle-es pendant 1e dernier siecle, contre 
des parties (lllreatures, lorsqu'on monta les grandes orgues. En Ayest 
tracee la coupe de cette rose. Des details sont neeessaircs pour faire 
zipprecier la valeur de cette structure. Nous donnons en A (fig. 5) la 
coupe sur l'oeil, renforce par le profil a, comme on renforce le moyeu 
d'une roue de carrosse. En B, la section d'une des colonnettes inte- 
rieures, dont lc diametre a 0'",lli avec le profil b de la base. En C, un 
des chapiteaux des colonnettes cxterieures, avec la base c et son renfort. 
En l), la section de Farcature exterieure et la section du segment de 
cercle UXLOFIIO qui les reunit. L'epziisseui' de cette areature externe et 
interne n'a pas plus de 0'223, et celle des colennettes, y compris le 
renfort, dans lequel sont seelles les pitons, 0'218. Il n'est pas de rose du 
moyen age dont le reseau presentc de plus faibles sections relativement 
au Llitimetre du vide, et il n'en est pas qui ait mieux resiste a l'action 
du temps. Si nous revenons a la figure li, nous observerons qu'en elfet 
l'appareil est a la fois tics-simple et treshabilc; les pressions s'exercent 
sur les morceaux de pierre, de faeon a eviter toute chance de brisure. 
Les colonnettes-etmesillons, renforcees 51 leurs extremites par la saillie des 
bases et des chapiteaux, (lonnent beaucoup de roide a tout le systeme 
et s'appuient bien sur les sommiers et les tetes d'arcatures. L'oeil, plus" 
epais que tout le reste du reseau, offre un point central resistant. Ce 
reseau est entierement taille dans du cliquart d'une qualite superieure; 
les prolils, les moindres details ont conserve toute leur purete. La 
sculpture des ileurons, ainsi que celle des chapiteaux, est admirable- 
1 Lors de la restauration, afin düiviter les effets de l'oxydation du for sur la pierre et 
du ne pas charger ce rC-scnu de pierre, les panneaux des vitraux ont me posds sur une 
armature iulC-riuuru du fer indäpcudaintc. Ainsi n'existe-Fil plus aucune chaincc de des-- 
tructiou pour cette belle composition.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.