Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144272
1161 
TALI 
ornes (Farcatures, qui sont encore d'un tres-beau caractere. Outre celui 
provenant de la porte de la Vierge a Notre-Dame de Paris (lacade occi- 
dentale), nous citerons le soubassement de Febrasemenl, de la porte 
principale de la eathedrale de Seesl; le soubassement du portail nord 
de la cathedrale de 'l'royes_, dont la composition et Texecution sont du 
meilleur style 2. 
Les portails de Notre-Dame de Reims et le portail nord de la cathedrzile 
de Metz presentent des soubassements d'une composition peu ordinaire. 
Ces SUlIbZISSGIDOIILS sont decores de draperies en bas-relief. Ceux de 
Notre-Dame de lleims sont bien connus; il n'est pas necessaire de les 
presenter ici, d'autant qu'ils ont ete fort alteres par des restaurations 
successives. Mais 1e soubassement du portail nord de la cathedrale de 
Metz est bien conserve, un peu posterieur, il est vrai, a ceux de Heims, 
et mieux entendu (fig. b). 
Sur un parement compose d'un soc-le et de trois assises nues, une 
tenture semble attachee a une tringle, et au-dessus d'elle se (lcveloppe 
une brillante litre a quadrille perle, avec animaux fantastiques dans les 
intervalles des galons. Ce soubassement se termine par un beau profil 
orne d'un rang de feuilles dans la gorge. 
La variete des decorations adoptees pour les soubassements est inlinie, 
jusqu'au moment ou les lignes verticales des piliers superieurs viennent 
les penetrer et les relier aux ordonnances qu'ils supportent. De lait, 
alors ils disparaissent comme disparaissent d'ailleurs les membres hori- 
zontaux de l'architecture, les arasements, pour laisser dominer les lignes 
verticales. Il y avait la une recherche d'unite absolue que nous expliquons 
dans les articles ARCHITECTURE et TRACE. 
Naturellement, quand le niveau des voütes des caves, dans les edillces 
civils, etait place au-dessus du sol exterieur, les hotels ou maisons 
possedaient un soubassement, dest-a-dire une ordonnance inferieure 
qui portait l'ordonnance du rez-de-chaussee. Ces soubassements etaient 
souvent riches en profils, en soupiraux bien perces et bien appareilles, 
en semis de pieces d'armoiries, fleurs de lis, coquilles, roses, croisettes, 
chiffres ou devises 3. 
Ces soubassements sont toujours bien proliles et d'une heureuse pro- 
portion. Ils ne presentent pas de moulures saillantes, qui sont facilement 
brisees et dont les angles risquent de blesser les allants et venants. Les 
ornements qui les decorent sont. plats, et n'enlevent pas a ces membres 
inferieurs l'apparence de force qu'ils doivent conserver. 
STALLE, s. f. (chaire, fourme, forme). Nous n'avons 51 nous occuper 
ici que des stalles de chaaur ou de salles capitulaires, (fest-ä-dirc de 
l Vovcz Ancxrune, üg. 19. 
"3 Ce "soubassement a me malheureusement fort maltraite 51 la fin du dernier sibcle. 
3 Voyez l'ancien hätel de ville d'0rlänns (milieu du xvff siecle), dans l'ouvrage de 
MM. Verdier et Cattois, Architecture civile et domestique, tome lI.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.