Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144054
 439  [ SOCLE 1 
SOCLE, s. m. Assise inferieure d'un pilier, d'une colonne (sous la 
base), d'un mur. Le socle se dessine toujours par une saillie, un em- 
pattement plus ou moins prononce. Un proiil accuse cette saillie, qui, 
dans les constructions du moyen äge, n'est jamais laissee horizontale. 
Dans l'architecture romane, le profil qui couronne le socle est habi- 
tuellement un biseau de 115 a 60 dcgres (voyez en K, Hg. l). Plus tard, 
pendant la periode dite gothique, le profil du socle est souvent une 
moulure tracec de maniere a ne pas presenter d'angles saillants pouvant 
blesser les passants. 
x5 
441 
La figure 1 presente en A un profil de socle encore roman, adopte 
sous les piles et les bases des colonnes de certains monuments de la 
Bmlrgogne, de la Champagne et du Nivernais; en B, le proiil des socles 
de (tontre-forts du xne sieclc (Languedoc et Auvergne); en C, des profils 
(10 socles du XIIIC sieele; en D, du xlv", et en E du xve. Gcneralcment, 
ä Fexterieur, l'assise de socle accuse le niveau du sol inter-leur. Il n'est 
pas bes0i11 de dire que, pour les socles, les constructeurs du moyen ägg 
ont choisi les materiaux les plus durs. (Voy. BASE.)
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.