Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1144016
 1135  [ snäsn ] 
nierg f_ ils fabriquent les pieees et les servent. Quelques-uns sont pro- 
prietaires de ces nouveaux engins et se mettent au service de leur ville 
avec leur piece. 
Dans les operations du siege d'Orleans, les Anglais ne font pas dälp- 
proches : ils elevent des bastilles, ils tentent de les reunir par un fosse 
de eontrevztllation; ils sortent de ces forts pour combiner leurs attaques, 
ils s'_v refngient s'ils sont poursuivis; mais nous ne les voyons pas 
creuser des boyaux de tranchees pour arriver a couvert au pied des 
remparts. Cependant, ainsi qu'on a pu le voir dans le cours de cet 
article, bien avant cette epoqne, les armees assiegeantes faisaient de 
veritables approches. Un peu plus tard, les troupes du duc de Bour- 
gogne, quand elles assiegent une place, cheminent vers les fosses au 
niloyen de trancher-s, a Le seizieme jour de juillet (41153), le duc de 
a Bonrgongne se partit de Gourtray : et ala devant Gavre : et Fassiegea : 
u et Yenvironna de toutes pars: et fit descendre bombardes, mortiers 
a et engins volans : et furent les aproches faicts, si pres que faire se 
a peut: et a la verite la place de Gavre ne fut gneres empiree de 
a bombardes ne d'engins, fors de dessus des pans, et des tours, qui 
a furent abatus..... Et (le capitaine de la place) lit une saillie par le plus 
a obscur de la nuit, et frapa hardiment sur les premiers qu'il trouva 
u es tranchees et es aproclies (qui furent en petit nombre et ne se 
a (loubtoyent de rien), et finalement mit ieeux en fuite et desroy : et 
(c fit un grand effray sur l'artillerie2..... n 
Apres la bataille de Montlhery (lLiGS), quand le comte de Gharolais 
se dirige sur Paris, le roi (Louis XI) a avoit assemble a Paris grosse 
a armee, et grans gens d'armes..... et par une noire nuict envoya les 
a francs archers normans faire un tranchis sur la riviere : et estoit 
u ieeluy tranchis garni d'artillerie, tellement qu'il batoit du long 
(r de la PiViOPO et du travers : et se ponvoit on tenir a grand peine a 
u Conflans : mais le duc de Calabre et le comte de Charolois visiterent 
a (reconnurent) en leurs personnes ledict tranchis : et prestement firent 
u aporler grandes cuves a vendanger"... et de ce ürent gros boulovars 
r: garnis de bonne artillerie, et tellement battoyent du travers de la 
a riviere, que les normans, qui estoient es tranchis, nüisoyent lever la 
u teste3..... n Ainsi, vers le milieu du xve siecle, faisait-on dcija des 
approches, des tranchees avec batteries, et l'artillerie etait-elle devenue 
assez maniable pour qu'il fut possible de la monter promptement sur 
des epaulements, des boulevards de campagne, qui ressemblaient fort 
anos redoutes. Les Anglais avaient une nombreuse artillerie au siege 
dUrleang, et ils ne pensaient pas que les assieges pussent y repondre4 f? 
1 Voyez le Journal du siffye Ümflffam, faffflquff 11v Jawffw, 61v- 
2 mm. d'0livz'er de la Marche, CMP- XXW- 
3 10:11., chap. xxxv.  
4 Lfarüueric des Orläaxxais ätait en effet beaucoup moms nombreuse que 
celle des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.