Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143950
[x29 
SIEGE 
boulevard des Tournelles. Le 21 septembre, un grand canon est fondu 
par Jehan Duisy; mis en batterie, ses boulets forcent les Anglais, qui 
commencent a se loger en aval sur la rive droite, a se retirer vers Saint- 
Laurent. Une fabrique de poudre est etablie dans la rue des Hotelleries. 
J ehan Courroyer est nomme chef des canonniers. 
Pour l'intelligence de ce qui va suivre, il est necessaire de presenter 
ici un plan de la ville d'0rleans avec son enceinte au xve siecle et ses 
abords (fig. 9). Uarmee anglaise se presenta donc, comme nous Yavons 
dit, le '12 octobre 1h28, devant la tete du pont d'0rleans, du cote de la 
Sologne. Les maisons du faubourg des Portcreaux et le couvent des 
Augustins sis en A avaient ete detruits par les habitants pour que les 
ennemis ne pussent siy loger. Les Anglais dirigerent leurs attaques 
contre le ehatelet des Tournelles B1 et le boulevard qui le couvrait. 
Apres trois jours d'attaques, le fort n'etant plus tenable, les Orleanais 
Fabandonnerent en Fincendiant et en coupant une arche du pont en C. 
Ils se fortilierent dans le chätelet de la Belle-Croix construit sur le pont 
meme a la hate et en bois, et dans la bastille Saint-Antoine situee en D f. 
Les Anglais reparent le fort des Tournellesä ou leur commandant, le 
comte de Salisbury, fut tue d'un boulet de pierre lance de la tour 
Notre-Dame, en E4. Ne se trouvant pas assez en force pour continuer le 
siege, le 8 novembre ils se retirerent vers J argeau et Beaugency, en se 
contentant de laisser une garnison dans le chatelet des Tournelles. Les 
Orleanais mirent a proüt ce repit: on abattit tous les edifioes et maisons 
des faubourgs sur la rive droite; eglises, couvents, hotels, tout fut brüle 
et rase de maniere a ne laisser en dehors des remparts qu'un espace vide 
et deblaye. Cependant la garnison anglaise du fort des Tournelles avait 
reeu des bombardes, et envoyait dans la ville des projectiles qui pesaient 
jusquüä 192 livres. Deux grosses pieces mises en batterie a la poterne du 
Chesneau, en F, et une coulevrine montee sur le boulevard de la Belle- 
Croix, causaient des dommages serieux aux Anglais : les deux canons de 
la poterne du Ghesneau lancaient des boulets de pierre de 120 livres. 
1 Voyez Pour. 
2 Voyez, pour tous les details du siege : le Journal du siägje d'0rläans, le Procäs de 
condamnation de Jeanne dlfirc, avec notes, etc., publie par J. Quicherat (t. lV, p. 911), 
et FHisIoire du siäge d'Orldans, par M. Jollois (Paris, 1833). Des le Connflencemgnt du 
siege, le peuple d'0rleans prend part "a la defense. A l'attaque du boulevard des Tour- 
nelles, le Journal du siege cite les chevaliers frangais qui s'y distinguerent: u Pareille- 
m ment, ajoute-t-il, y feirent grand secours les femmes d'Orleans; car elles ne cessoicut 
a de porter tres diligemment ä ceulx qui delfendoicnt le boulevert plusieurs choses ne?- 
a cessaires, comme eaues, huilles et grasses bouillans, chaux, cendres et chaussetrapes_ n 
3 a Ce meisme jour du dimenche que les Tournclles avoient este perdues, rompirem 
a les Frangois, estant dedans la cite, ung autre boulevert tries fort. Et d'autre part rom- 
a pireut les Anglais deux arches du pont devant les Tourne-lies, uprez qu'ils les eurent 
a priuses, et y firent ung tres gros boulevert de terre et de gros fagolz. n  
4 Distance, 520 metres.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.