Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139994
  33  i RESTAURATION j 
moines avantages? Uertainenient il le doit, et surtout il s'arrangent pour 
que ce comble de fer ne peso pas plus que ne pesait le comble de bois. 
C'est la un point capital. Ou a eu trop souvent a regretter d'avoir sur- 
charge d'anciennes constructions; d'avoir restaure des parties superieures 
(Yediliirizs avec des Inateriaux plus lourds que ceux qui furent primitive- 
ment einjaloyes. Ces oublis, ces negligences, ont cause plus d'un sinistre. 
Nous ne saurions trop le repettir, les monuments du moyen fige sont 
savamment calcules, leur organisnzc est delicat. ltien de trop dans leurs 
(ouvres, rien (l'inutile; si vous changez l'une des conditions de cet orga- 
nisme, vous modiiiez toutes les autres. Plusieurs signalent cola comme 
un defaut; pour nous, c'est une qualite que nous negligeons un peu 
trop dans nos constructions modernes, dontou pourrait enlever plus d'un 
membre sans compromettre leur existence. A quoi, en eif et, doivent servir 
la science, le calcul, si ce n'est, en l'ai-t de construction, a ne mettre en 
(ÜLIYPO que juste les forces necessaires? Pourquoi ces colonnes, si nous 
les pouvons enlever sans compromettre la solidite de l'ouvrage ? Pourquoi 
des murs coütcux de 2 metres (Fepaisseur, si des murs de 50 centimctres, 
renforces de distance en distance par des contre-forts d'un metre carre 
de section, presentent une stabilite sufüsante? Dans la structure du 
moyen fige, toute portion de Furuvre remplit une fonction et possedc 
une itCtiüll. C'est a connaitre exactement la valeur de l'une et de l'autre 
que Farcliitectta doit s'attacher, avant de rien  li doit agir 
comme Foperateui" adroit et expcriniente, qui ne touche a un (rrgane 
fpfapres avoir acquis une entie-re connaissance de sa l'onction, et quäipres 
avoir prevu les consequemres iunneilizttes ou futures de son operation. 
S'il zigit au hasard, mieux vaut qu'il süibstienne. Mieux vaut laisser 
mourir le nlalatle que 1e tuer. 
La photographie, qui chaque jour prend un role plus sericux dans les 
(itudtrs scientifiques, semble ctre venue a point pour aiderai ce grand 
travail de restauration des anciens (Sdiiices, dont l'Europe entiere se 
preoccuptz aujourd'lnii. 
En eifet, lorsque les architectes n'avaient a leur disposition que les 
moyens tirdinaircs du dessin, nieme les plus exacts, comme la chambre 
claire, par exemple, il leur etait bien difficile de ne pas faire quelques 
oublis, de ne pas negliger certaines traces a peine apparentes. De plus, 
le travail de restauration acheve, on pouvait toujours leur contester 
l'exactitude des proces-verbaux graphiques, de ce qu'on appelle des elals 
actuels. Maisla photographie prcsente cet avantage de dresser des proces- 
verbaux irieeiisables et des documents qu'on peut sans cesse consulter, 
nieine lorsque les restaurations masquent des traces laissees par la 
ruine. La photographie a conduit naturellement les architectes a etre 
plus scrupuleux encore dans leur respect pour les moindres debris 
(l'une (lisposition ancienne, a se rendre mieux compte de la structure, 
ct leur fournit un moyen pernlanent de justilier de leurs operations. 
Dans les restaurations, ou ne siturait donc trop user de la photographie, 
vin.  5
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.