Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143815
 M5  [ SIEGE ] 
A la tete des gens de Guingamp, il se presente devant le chateau de 
Pestien, place tres-forte et bien munie. Il vient droit aux bailles, fait 
appeler le ehatelain et le somme de se rendre. Le chatelain le raille, et 
lui repond qu'il ne saurait livrer une place aussi forte et ou il peut tenir 
un an.  
a Ghastelain, dit Bertran, vous serez deslogiez ains qui passe .IlI. jours, 
a tout mal gre qu'en aiez 1. n 
Des Yaube, le lendemain, tout est prepare dans le camp de du Guesclin 
pour attaquer. Les arbaletriers, couverts de leurs pavois, sont ordonnes 
devant les lices. Dans un bois proche de la place ont ete concentres mille 
hommes de corvee et cent chars atteles, pour preparer les engins ne- 
cessaires et les transporter au point indique. Pres des fosses s'avancent 
les arbaletriers, qui commencent un tir nourri contre les crenelages. 
Des echelles apportees de Guingarnp sont disposees derriere les lignes 
darbaletriers. 
D'autre part, les gens du chateau ne restent pas oisifs. En vingt endroits 
ils ont fait, sur les chemins de ronde superieurs, des depots de ton- 
neaux et de barils remplis de terre et de cailloux, de pains de chaux 
vive 2. 
Bortrand, present partout, encourage son monde a tenir bon: 
a Or avant ! bonne gent, soiez üer et esmaux; 
a Assailliez Ilerement, ce sera nos hnstaux; 
u Anuit y logerai, ains que couche solaux 3. n 
Il fait forcer les defenses de la baille devant lui. On apporte alors les 
echelles; les archers et arbaletriers assiegeants redoublent leur tir : nul 
ne peut se montrer entre les merlons sans etre frappe 4. Les bourgeois de 
Guingamp comblent les fosses de fascines. Sur les eohelles se precipitent 
les soldats armes pour l'assaut, portant, attaches sur leur tete, pavois, 
ecus nerves. 
En meme temps Bertrand fait brüler et jeter bas la porte du chätelet 5, 
force cette prerniere entree, et se präsente sur la ehaussäe qui, de ce 
1 Chronique de Bertran du Guesclin, par Cuvelicr, trouvera du xxve siecle, vers 3097 
et suiv. (Collect. des docum. indd. sur Phist. de France). 
2 u Ou se doit garnir de grant foison de dures pierres et caillous, et mectre sur les 
a murs et sur tours 51 grant quantite, et emplir plusieurs grans vaisseaulx de chaulx; et 
a quant les ennemis approchent, ceuls vaissenulx doivent estre lancicz jus des murs et 
cr respandue celle chaulx, laquelle entre es yeulx des assaillans, et les rent comme avu- 
u gles. n (Ghristine de Pisan, Le livre des faicts et bonnes meurs de sage roy Charles, 
chap. xxxvl.) 
3 Chron. de Bertran du Guesclin, vers 3133 et suiv. 
a Aux cräneaux ne s'os0ient amonslrer, ce brüez, 
a Pour lc trait qui vcnoit, qui doit ctrc doublez. 
La porlc par devant fust 
arse et ddpäcie.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.