Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143741
[ smala ]  A08  
ä-dire un siecle environ avant leur emploi en Occident. Mais il ne faut 
pas oublier que les Orientaux possedaient des engins superieilrs aux 
notres, et que lieffieaeite de leur tir-dut faire adopter promptement, par 
les Occidentaux etablis en Syrie, les chemins de ronde avec gardes de 
pierre. En adoptant les mächicoulis avec erenelages de pierre couverts, 
pour resister plus efficacement aux machines de jet, on renonqait aux 
6 
äfgglfl(_äfyrl  
  
j  X 5x 
_iI I "  
11'  [h  nm  
 i a Bah 
f, F191]? 
ccnn  
 
meurtrieres percees 51 la base des remparts, et au contraire on tenait 
ä donner a ces soubassements une tres-forte epaisscur, une parfaite homo- 
geneite et une grande durete, pour presenter aux mineurs des obstacles 
plus serieux. Les chsltelets terrasses, ou bastillons, etaient parfois assez 
eleves pour permettre aux armees assiegeantes de commander les de- 
fenses des assieges. Pour elever un bastillon, on profitait des dispositions 
du terrain. Aussi, dans Fetablissement des places fortes, avait-on la pre- 
caution de planter, en face des approches accessibles ou dominantes, 
une ou plusieurs tours plus elevees que les autres. Ces tours etaient sou- 
ventvoütecs ä tous les etages, avec une plate-forme au sommet pour 
permettre de disposer des batteries d'engins qui commandaient les alen- 
lOÜYSÄ Ce qui Nempechait pas les constructeurs de forteresses d'6lcver
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.