Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143584
[ SIEGE ]  392  
peut-etre Feglise de Saint-Sernin. Dans la partie superieure de ce bas- 
relief est sculptee une scene representant un mort porte par des hommes 
d'armes. Un ange reqoit Yäme qui, sous la figure d'un enfant, sort du 
cadavre. On peut donc regarder ce bas-relief comme reproduisant reve- 
nement qui termina le siege de Toulouse de 1218. 
Deux faits importants ressortent du poeme sur la Croisade contre les 
Albigeois. Le premier, c'est que le comte Sirnon de Montfort, pour pos- 
seder une armee aguerrie et compacte qui lui permette d'entreprendre 
et de poursuivre de longs sieges, est oblige de payer cette armee de ses 
propres deniers, et que, pour se procurer les sommes necessaires, il 
pille et raneonne le pays. Les barons, croises pour le rachat de leurs 
peches, ne doivent que quarante jours de campagne; ilpfää quoi ils 
s'en retournent chez eux, se preoeeupant d'ailleurs assez peu du resultat 
de l'entreprise. Ce n'est pas sur ce personnel que peut compter Simmi 
de Moutfort pour reduire une ville comme Toulouse et faire des travaux 
de siege. 
Tout chef militaire qui voulait avoir une armee propre ä poursuivre 
et mener a {in une longue entreprise, telle qu'un siege, devait la payer,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.