Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143479
381 
SIIÄIGE 
par les poternes qui donnent sur la vallee du Cedron et qui existent 
encore a la base des murs de soutenement du temple. 
Cinq jours apres leur arrivee, les croises tenterent une premiere 
attaque et semparerent des ouvrages exterieurs. 
Aujourd'hui les environs de Jerusalem sont completement depourvus 
de bois de haute futaie : alors les croises ne purent en trouver qu'en 
petite quantite; cependant Yarmee s'employa a couper et a charrier tous 
les bois gros ou menus qu'on put decouvrir, soit pour etablir des tours 
et des machines, soit pour tresser des claies. 
Les ouvriers qui n'avaient point de ressources personnelles recurent 
une paye prelevee sur le tresor commun, car le comte de Toulouse seul 
possedait encore assez d'argent pour employer des hommes a ses frais, 
La chaleur, le manque d'eau, firent perir la plupart des betes de 
somme; on depouilla leurs carcasses pour employer les peaux a revetir 
les engins et les tours mobiles. Les assieges ne perdaient pas leur temps, 
et, s'etant de longue main pourvus de bois, de cordes, de fer, d'acier et 
d'outils, ils travaillaient sans relache afabriquer des pierrieres, a installer 
des breteches, a disposer des poutres sur les remparts. 
Des vaisseaux genois mouillerent, sur ces entrefaites, dans 1e port de 
Joppe, apportant des materiaux, des bois, du fer, des ouvriers habiles. 
Ce secours arriva fort a propos. Le seigneur Gaston de Bearn fut choisi 
pour diriger les travaux d'attaque du nord. a Au midi l, Yarmee du comte 
u de Toulouse et tous ceux qui servaient sous ses ordres ne montraient 
a pas moins dempressement a suivre l'impulsion generale. Ils etaient 
a meme d'autant plus animes au travail, que le comte avait plus de 
u richesses que les autres, et qu'il avait requ dernierement de nouveaux 
a renforts, tant en hommes qu'en approvisionnements de tous les objets 
u dont il pouvait avoir besoin. Les gens que la flotte alvait amenes etaient 
a venus se reunir aux troupes qui formaient son camp, et lui avaient 
(z apporte tous les materiaux ou les instruments necessaires pour les 
a constructions qu'il faisait faire. Ils avaient, en effet, des cordes, des 
u marteaux et beaucoup d'autres outils de fer; de plus, les excellents 
a ouvriers qui etaient arrives aussi avaient une grande habitude de tous 
a les travaux de constructions et de machines, et ils rendirent de grands 
a services aux croises, en leur enseignant des procedes plus prompts. 
(r Les Genois qui avaient debarque a Joppe etaient commandes par un 
a noble, nomme Guillaume, surnomme Hvrogne, qui avait beaucoup 
a d'habilete pour tous les travaux d'art. n 
Il est aise de reconnaitre, par le recit de Guillaume de Tyr et des 
auteurs arabes, qu'a cette epoque, dest-a-dire trois ans apres son arrivee 
en Orient, Farmee des croises avait fait de rapides progres dans l'art des 
sieges. Les ordres sont preeis, les conseils plus rapidement suivis d'exe- 
cution; chaque homme est employe; les secours arrivent regulierernent, 
Guillaume de Tyr, liv. Vlll.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.