Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143315
X6115 lÜ uuumu. un uwwv          ,  ,  
en outre, des liens en redents qui donnent du roide a tout l'ouvrage et 
maintiennent les trois pieds-droits dans leur plan. Du cercle partent, 
au_dessus des barres, trois volutes pincees au niveau a par des moises. 
Au milieu de ces trois volutes passe le poincon b, auquel est suspendue 
la poulie. Le cercle, les moises des volutes et le poincon etaient ornes 
de fers battus decoupes et rives. 
L'armature du puits de 'l'royes n'est pas d'une forme aussi, gracieuse 
que celle du puits de Marcoussis, mais sa composition et ses assemblages 
meritent d'etre signales. La margelle A (fig. 53) est ovale a Yinterieur, 
octogone irreguliere exterieurement. Trois montants sont scelles sur 
cette margelle meme, de faqon a presenter en plan un triangle a cotes 
inegaux, disposition qui permet a trois personnes de puiser de l'eau en 
meme temps. Deux personnes peuvent se placer en a et b, et la troisiemc 
en c. Trois poulies sont suspendues a l'armature au moyen d'une sorte 
de guirlande B attachcc au poincon, puis a deux barres horizontales 
passant par les mils d, projetecs en d' sur le plan A. Les trois tiges for- 
mant pavillon D suspendent le poincon, comme dans l'exemple prece- 
dent, et sont maintenues au sommet des trois montants au moyen d'une 
sorte dembrevement et d'un fort boulon a clavette G. Les montants se 
composent de deux tiges rondes de 0'202 de diametre chacune, tordues 
en maniere de torsade ; une bague E les decore vers le milieu. A la base, 
au scellement, sur la margelle, ces montants sont accompagnes chacun 
de deux eeils (voyez le detail F) recevant les boucles auxquelles on atta- 
chait le crochet de la corde, lorsqu'elle etait veuve des seaux, car chaque 
personne qui venait puiser apportait ses vases. 
L'armature du puits de Yllotel-Dieu de Beaune est parfaitement con- 
servee. Elle se compose de trois montants, d'un cercle de fer battu qui 
les reunit, et d'un pavillon a trois branches droites, le tout decore de 
toles decoupees. Cette armature est gravee dans l'ouvrage de MM. Verdier 
et Cattois 1, et il ne nous parait pas necessaire de la reproduire ici. 
Dans la serrurerie, la simplicite des assemblages contribue beaucoup 
a la solidite. Si l'on tourmente trop le fer, soit a la l'orge, soit avec le 
burin, on le rend cassant, on lui enleve une partie de sa force. Il importe 
donc de combiner les assemblages de ferronnerie en laissant au fer son 
nerf. C'est au droit des assemblages que les armatures de ferronnerie 
doivent presenter la plus grande resistance; il n'y a donc pas il compli- 
quer les facons sur ces points et a diminuer les forces. Nous avons däjii 
presente dans cet article, et dans l'article GRILLE, un certain nombre 
Architecture domestique, t.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.