Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143262
[ SERRURERIE 1  360  
ä recevoir des panneaux de grille et avec arcs-boutants. En A, est tracee 
la section du montant sur ab. Uame c se compose de deux fers d'un 
pouce sur six lignes, laissant entre eux un intervalle de quatre lignes. 
Deux jouees d sont rivees a ces ames. Le profil B fait voir que les jouees 
possedent deux renforts e, formant larmiers et munis de talons en contre- 
bas, servant de butee aux deux arcs-houtants D. A partir du niveau g, 
ces ares-boutants se divisent chacun en deux branches (voyez la face F 
en h), de sorte que ces deux arcs-boutants ont quatre scellements propres 
a empocher le devers du montant, soit dans le plan de la grille, soit 
perpendiculairement s ce plan. En l: et l, les ares-boutants et les jouees 
sont perees de trous barlongs dans lesquels passent les doubles clefs 
ehevauehees (detaillees en G), percees elles-memes a leurs extremites 
anterieures et posterieures pour recevoir les clavettes H, au moyen des- 
quelles tout le systeme est fortement serre. Ces clavettes enfoneees, leur 
extremite m est reconrbee au marteau  
Les armatures de puits presentent encore d'assez nombreux exemples 
de belle serrurerie d'assemblages. Si la margelle du puits etait adossee 
a un mur, la poulie etait suspendue E1 une potence seellee dans ce mur. 
On peut voir encore une de ces potences il poulie attachee au mur d'une 
maison du Xve siecle sise en face de la cathedrale de Moulins (fig. 50, 
en A). Les fers formant equerre et quart de cercle ont 0m,03h  0m,0l1l 
(15 ligues  18 lignes). (les fers sont ehanfreines au marteau sur leurs 
aretes (voyez la section b faite sur cd), et ces ehanfreins s'arretent au 
droit des assemblages. Les redents et Yo-rnement du sommet sont rives 
sur les bandes principales. Pour rendre solidaires les trois redents du 
triangle, deux cercles g moisent leurs extremites au moyen de rivets. 
Le redent superieur h a son extrelnite reeourbee en boucle pour passer 
le rivet qui maintient les rosaces doubles de tole l. A Yextremite de la 
bande horizontale, est un renfort K, qui reeoit une tringlette verticale, 
sur Pextremite coudee de laquelle est rive un petit toit de tole m (n en 
plan), destine a couvrir la corde de la poulie au point ou elle se trouve 
en contact avec le fer. Cette poulie tourne au moyen d'une tete de bou- 
lon qui passe dans sa bielle? On observera que les redents et meme 
Fornement du sommet ne sont pas une simple deeoration, mais ajoutent 
a la resistanee du triangle de fer en etresillonnant ses cotes, et en for- 
mant au-dessus de la bande horizontale comme une fermette. Aussi le 
serrurier a-t-il pu ifemployer que des fers d'un faible echantillon rela- 
tivement a la longueur de la potence et au poids quielle doit soutenir; 
or, cette potence fonctionne depuis plus de quatre cents ans. 
1 Ces details sont recueillis sur diverses pieces de grilles de la fin du XIVB siecle. L'arc- 
boutant et ses clefs ont ete dessines par nous, parmi des debris de grilles a Malines. 
Quant aux montants a feuillures pour recevoir des panneaux de grille, on en retrouve 
assez frequemmcnt en France, en Belgique et en Allemagne. 
2 M. Millet, architecte de la cathedrale de Moulins, a bien voulu relever cette ferrure 
avec le plus grand soin pour nous la communiquer.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.