Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139933
 27  [ RESTAURATION l 
la structure, par des cliainages bien entendus, par des resistanees [ilus 
grandes. Inutile de dire que le choix des materiaux entre pour une 
grande part dans les travaux de restauration. Beaucoup d'edifices ne 
menacent ruine que parla faiblesse ou la qualite mediocre des materiaux 
employes. Toute pierre a enlever doit donc etre remplacee par une pierre 
d'une qualite superieure. Tout systeme de cramponnage supprime doit 
etre remplace par un chainage continu pose a la place occupee par 
ces crampons; car on ne saurait modifier les COHdltlOHS düiquilibre d'un 
monument qui a six ou sept siecles d'existence, sans courir des risques. 
Les constructions, comme les individus, prennent certaines habitudes 
d'etre avec lesquelles il faut compter. lls ont (si l'on ose ainsi s'exprimer) 
leur temperament, qu'il faut etudier et bien connaitre avant d'entre- 
prendre un traitement regulier. La nature des materiziux, la qualite des 
mortiers, le sol, le systeme general de la structure par points d'appui 
verticaux ou par liaisons horizontales, le poids et le plus ou moins 
de concretion des voütes, le plus ou moins däälasticite de la batisse, 
constituent des temperaments diiferents. Dans tel edifice oü les points 
d'appui verticaux sont fortement roidis par des colonnes en delit, comme 
en Bourgogne, par exemple, les constructions se comporteront tout 
autrement que dans un edilice de Normandie ou de Picardie, ou toute 
la structure est faite en petites assises basses. Les moyens de reprises, 
(Vetayement qui reussiront ici, causeront ailleurs des accidents. Si l'on 
peut reprendre impunement par parties une pile composee entierement 
d'assises basses, ce memc travail, execute derriere des colonnes en delit, 
causera des brisures. C'est alors qu'il faut bourrer les joints de mortier 
a l'aide de palettes de fer et a coups de marteau, pour eviter toute depres- 
sion, si minime qu'elle soit; qu'il faut meme, en certains cas, enlever les 
monostyles pendant les reprises des assises, pour les replacer apres que 
tout le travail en sous-ceuvre est acheve et a pris le temps de s'asseoir. 
Si l'architecte charge de la restauration d'un editice doit connaitre les 
formes, les styles appartenant a cet edifice et a Yecole dont il est sorti, il 
doit mieux encore, s'il est possible, connaitre sa structure, son anato- 
mie, son temperament, car avant tout il faut qu'il le fasse vivre. Il faut 
qu'il ait penetre dans toutes les parties de cette structure, comme si 
lui-morne l'avait dirigee, et cette connaissance acquise, il doit avoir a sa 
disposition plusieurs moyens pour entreprendre un travail de reprise. 
Si l'un de ces moyens vient a faillir, un second, un troisieme, doivent 
Otre tout prets. 
N'oublions pas que les monuments du moyen age ne sont pas construits 
comme les monuments de Pantiquite romaine, dont la structure procede 
par resistances passives, opposees a des forces actives. Dans les con- 
structions du moyen age, tout membre agit. Si la voüte pousse, l'arc- 
beutant ou le contre-fort contre-butent. Si un sommier s'ecrase, il ne 
suftit pas de Fetayer verticalement, il faut prevenir les poussees diverses 
qui agissent sur lui en sens inverse. Si un arc se deforme. il ne suffit
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.