Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143117
545 
SERRURERIE 
qui, etaut bien en main, facilite le tirage ou la poussee  En d, la targette 
est presentee de profil g, en e, de face (l'animal etant suppose enleve). Le 
trace g donne sa section. Le piton de la poignee mobile de la targette A 
et la jaoignee fixe de la targette B sont rivees aux peles avant que les pla- 
tines formant fond aient ete elles-memes rivecs aux coques: cela est 
tout simple. 
La targette C. appartenait il un chassis de croisee muni d'un dormant, 
puisque la gaehe ft existe 2, et etait encore fixee a ce dormant. La poignee, 
en faeon de jambe, est mobile (voyez la section l). La coque n'a pas la 
forme d'un trapeze, mais d'un parallelogramme; elle n'est plus fixee par 
des embrasses a pointes, mais par des clous passant a travers les debords 
(le la platine de fond, a laquelle sont rivees les embrasses. Gomme pre- 
eedemment, cette platine de fond n'a ete fixee que quand le pele a etc 
ajuste dans le devant de 1a coque et que le piton portant la goupille de 
la poignee a ete rive. (les objets sont delicatement travailles, en bon fer 
et solidement faits. 
Mais les ehassis (le croisees, pendant le moyeniage, etaient 1e plus ha- 
bituellement munis de volets interieurs qui se fermaient par parties, de 
maniere a donner plus ou moins de jour dans les appartements (voyez 
MENUISERIE, fig. 20). Ces volets etaient ferres sur les dormants, mais plus 
habituellement sur les chässis ouvrants, de maniere qu'il ne füt pas ne- 
cessaire de developper le vantail prealablement, pour ouvrir la fenetre. 
Dans le premier cas, les targcttes etaient disposees de telle maniere qu'il 
fallait absolument ouvrir les volets pour ouvrir la fenetre, atin de ne pas 
risquer, par inadvertance, de forcer les paumelles ou les pivots du cbässis 
de croisee; mais aussi ces targettes fermaient-elles, au besoin, le chassis 
de croisee et les volets, soit un, soit deux, suivant le besoin.  
La figure 38 nous montre une de ces targettes 3. Cette fois, le pele ne 
glisse pas dans une coque; mais, fendu dans sa longueur, des deux cotes 
(le la poignee, il laisse passer dans chacune de ses coulisses deux clous- 
guides a, termines par une pointe double rivee sur 1e bois de 1a traverse 
du chassis, en dehors. La gache b est fixee au dormant, mais de facon 
que 1e pele de la targette depasse la largeur de cette gache de la course ef. 
Ce pele est muni de deux oreilles fl, 11' (voyez 1a section en h") evidees 
par-dessous. Quand on veut fermer un volet v, on a pousse 1a targette 
ilu bout de sa course, comme le montre le trace ; on fait battre le vantail 
du volet, dont les angles sont munis de pannetonsp; puis on ramene la 
' Trouväe 51 Cuhors. attacluie 51 un vantail d'armoire moderne. Cette targette parait 
appartenir au milieu du xxve sibcle. 
2 Dessinäe en 18111 dans l'ancien palais des comtes de Nevcrs, 51 Nevers, aujourd-hui 
palais de justice, {in du xve sibcle.  
3 D'une fenätre de l'ancien fivächä dääuxcrre, aujourd'hui präfccturc. Cette tarffelte 
parai-ssait aupaftenfr au xxve sibcle. Nous lfavons dessinäe en 18113; elle tenait encgm 31 
un vleux chassls depose dans le beau gremer lambrissd däpfzndant de l'ancienne gr1nd' 
_  
salle. 
VIII.  Ml
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.