Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143094
 3.113  L SERRURERIE ] 
et formant bouton, et de quatre feuilles deeoupees dans un cornet 63;, 
lement de fer battu, Sur chacune des folioles est rivee une fine tigctte 
avec un bouton, a peu pres comme la graine du tilleul est attachee a son 
support. Tous cesderniers ouvrages de serrurerie sont exeeutes avec une 
grande perfection. 
Il nous reste a parler, en fait de suspension et de fermeture d'huis, 
des targettes, des paumelles, charnieres, equerres, etc. On donne le nom 
de targeltes E1 de petits verrous adaptes a des ehassis de croisee lorsqu'ils 
n'ont qu'une faible dimension; a des vantaux de volets ou d'armoires. 
Trias-rarement, pendant le moyen fige, jusqu'au xve siecle, les chassis 
de eroisees avaient-ils des dimensions depassant en hauteur trois ou 
quatre pieds sur deux ou trois pieds de largeur, puisque les fenetres 
etaient divisees par des meneaux verticaux et des traverses de pierre 
(voyez FENETRE, MENUISERIE). Des lors, pour fermer des ehassis d'une 
dimension si mediocre, il n'etait besoin que de targettes, et l'emploi des 
cremones ou grands verrous hauts et bas n'etait guere commande. Aussi 
les targettes sont-elles beaucoup plus communes, dans les edifices pu- 
blics ou prives anciens, que les cremones ou fleaux. Quant aux ferme- 
tures auxquelles on donne le nom d'espagnolettes, leur emploi ne date, 
en France, que du XVIIIeSieClO. Les espagnolettes remplaeerent, pour 
fermer les chassis de croisees d'une grande dimension et a deux vantaux, 
les verrous hauts et bas, les ileaux, les barres, les cremones combinees 
comme celles presentees ci-dessus. Il ne faut point oublier que pendant 
le moyen age, on ne faisait pas de chässis de croiscc a deux vantaux, 
puisque les fenctres ctaient garnies de meneaux de pierre, si elles de- 
passaient une dimension mediocre. Les cremones que nous avons don- 
uecs figures 35 et 36 etaient posees sur des ehassis a un seul vantail, et 
les retenaient dans leur dormant, ou simplement dans la feuillure de 
pierre du meneau. De nos jours on a abandonne Fespagnolette pour 
revenir aux cremones, qui ne sont point cependant d'invention moderne, 
ct qu'on n'a jamais cesse d'employer en Italie et dans certaines parties 
de YAlIemagne. 
Les targettes, donc, etaient la fermeture ordinaire des eliassis d'une 
petite dimension; on en plaeait une ou deux dans la hauteur du batte- 
ment, et quelquefois ces targettes fermaient en meme temps et la croisee 
et le volet interieur, ainsi que nous le verrons tout a l'heure. On trouve 
une grande variete de targettes, et il semble que les serruriers se soient 
plu a donner a cet ustensile vulgaire les formes les plus originales et les 
plus gracieuses. 
Voici (fig. 37) quelques exemples de ces targettes fixees a des chassis 
de eroisee. La targette A1 se compose d'une coque a section trapezoide, 
dans laquelle glisse un pele a section pareille, dont les angles aigus 30m 
abattus. La coque est fendue sur sa face, de maniere a laisser passer 
D'un vanlnil de croisäe d'une maison ä Flavigny (CÜtc-(POr), xwe Sibcm
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.