Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1143013
   L SERRURERIE ] 
gage dans une gächc, si le vantail bat en fouillure, ou dans un troi- 
siäme piton, si les vantaux sont doubles. Le verrou poussä, Pauberon 
du moraillon tombe dans une auberonnifzrc percäe dans la boite de la 
serrure, au-dcssus de Penträe. Un polo passe dans Yauheron au moyen 
d'un tour de clef, si l'on veut que le verrou reste fixe. Ces sortes de ver- 
rous avec serrure 51 bosse avaient nom vertevelles. La figure 32 präsente 
une vertevelle. Le verrou A est forgä S1 pans et non cylindrique, ce qui 
facilite le glissement dans les embrasses ou pitons. Uauberon est sup- 
32 
H 
H 
pose entre dans Fauberonnibre, et la serrure fermee. Si la porte est 
51 un seul vantail, Z1 la place du piton B est une gäche scellee dans la 
feuillure de pierre, ou iixee au dormant de bois. Apres que l'embrasse B" 
a ete coulee dans la barre, la tete G de celle-ci a ete forgee et hurinec. 
Cette tete sert 51 tirer le verrou, lorsque le moraillon est souleve. Un 
arret E, forge avec la barre, arrete le verrou, de fagon que son extremite 
D ne puisse echapper l'oeil de l'embrasse F. 
Ces vertevelles ne sont pas rares, et beaucoup de vieilles portes en pos- 
äedent encore. Celle-ci etziit placee ä Pinterieur de la porte de Yeglise de 
Savigny en terre-pleine (Yonne)'; mais le verrou tombait dans une gäche 
seellee au trumeau. 
Outre ces verrous horizontaux formant barres, il fallait munir les van- 
taux, qu'ils fussent simples ou doubles, de werrous bas, verticaux, tom- 
1 Lääglise de Savigny en terre-pleine date des derniäres annäes du xuü sibcle. 
tevelle figure 32 parait appartenir au milieu du X1110 siiacle. 
La vor-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.