Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142924
f sEnnUnEnrE 1  326  
En G, est [Jresente Hnteriein" de la serrure; en b, Fentree du panneton 
avec ses rouets Iaiques sur le pallätre; en c, les estoquiziux qui servent 51 
maintenir la bosse de la serrure sur le pallatre; en d, le püle avec ses 
cramponnets et ses ressorts. Le pele est suppose ferme a un tour. 
Des le xvc siecle, on trouve dejit des serrures dites ai clenclze ou loquet. 
(les serrures possedent, outre le pele dormant, un loquet monte sur le 
pallatre, au-desseus du pele, et s'ouvrantai1 moyen d'un bouton ou d'une 
bascule. Il existe encore une serrure de ce genre sur la porte de fer qui 
donne entree dans le cabinet de Jacques (lueur, dependant de Yhotel de 
ce nom, 51 Bourges. Sur le pallatre est monte un pele dans le genre de 
celui decrit ci-dessus, mais a un seul tour, et au-dessous du pele ma- 
moeuvre un loquet a ressort, siouvrant du dedans par une bascule, mais 
ne pouvant s'ouvrir du dehors que par une clef; si bien que du dehors, 
en tirant la porte a soi, elle est fermee sans qu'il soit besoin de donner 
un tour de clef pour pousser le pele dans la gäche. 
Il existait meme des serrures qui ne se composaient que d'un loquet 
pouvant, au besoin, etre rendu immobile, et qui tenaient lieu de nos 
serrures appelees d tour et demi. 
Voici (fig. 27) une assez jolie serrure de ce genre, datant de la ün 
du XIVC siecle, et que nous avons dessinee sur une porte d'une maison de 
la ville de Lalinde (Dordogne). Le rnecanisme que donne notre figure se 
compose diun loquet ä fleau A monte sur un tourillon a. Un ressort B 
maintient ce loquet dans la position horizontale; alors son extremite c est 
engagee dans une güchette retournee et montäe sur le dormant ou dans 
la feuillure. Si l'on veut que 1a porte reste fermee comme elle le serait 
au moyen d'un polo, en donnant un tour de clef de g en d, on fait 
descendre le räteau h de telle sorte qu'il appuie sur la queue du loquet 
en i; (l'es lors ce loquet ne peut basculer. Si l'on veut que le loquet reste
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.