Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139894
 23  [ RESTAURATION j 
eoüteuse experience et en revenir au programme pose parla Commission 
des monuments historiques en fait de restauration. 
ll est temps d'expliquer ce programme, suivi aujourd'hui en Angleterre 
et en Allemagne, qui nous avaient devances dans la voie des etudes 
theoriques des arts anciens, accepte en ltalie et en Espagne, qui pre- 
tendent a leur tour introduire la critique dans la conservation de leurs 
vieux monuments. 
Ce programme admet tout d'abord en principe que chaque edifice ou 
chaque partie d'un edifice doivent etre restaures dans 1e style qui leur 
appartient, non-seulement comme apparence, mais comme structure. Il 
est peu d'editices qui, pendant le moyen äge surtout, aient ete batis 
d'un seul jet, ou, s'ils l'ont ete, qui n'aient subi des modifications 
notables, soit par des adjonctions, des transformations ou des change- 
ments partiels. ll est donc essentiel, avant tout travail de reparation, 
de constater exactement Page et le caractere de chaque partie, d'en 
composer une sorte de proees-verbal appuye sur des documents certains, 
soit par des notes ecrites, soit par des releves graphiques. De plus, en 
France, charme province Iaossede un style qui lui appartient, une ecole 
dont il faut connaitre les principes et les moyens pratiques. Des ren- 
seignements pris sur un monument de Flle-de-Frzince ne peuvent donc 
servir a restaurer un edilice de Champagne ou de Bourgogne. Ces diffe- 
rences d'eeoles subsistent assez tard; elles sont marquees suivant une 
loi qui n'est pas regulierement suivie. Ainsi, par exemple, si l'art du 
xiv" siecle de la Nermandie sequanaise se rapproche beaucoup de celui 
de Flle-tle-Frzmce a la meme epoque, la renaissance normande (liffere 
essentiellement de la renaissance de Paris et de ses environs. Dans quel- 
ques provinces rneridioxiziles, l'architecture dite gothique ne fut jamais 
qu'une importation; donc un edifice gothique de Clermont, par exemple, 
peut etre sorti d'une ecole, et, a la meme epoque, un edilice de Carcas- 
sonne d'une autre. L'architecte charge d'une restauration doit donc 
eonnaitre exactement, non-seulement les types afferents a chaque pe- 
riode de l'art, mais aussi les styles appartenant a chaque ecole. (Je n'est 
pas seulement pendant le moyen age que ces differences s'observent; le 
meme phenomene apparait dans les monuments de Fantiquite grecque 
et romaine. Les monuments romains de Yepoque antonine qui couvrent 
le midi de la France diiferent sur bien des points des monuments de 
Reine de la meme epoque. Le romain (les cotes orientales de I'Adriatique 
ne peut etre confondu avec le romain de l'Italie centrale, de la Province 
ou de la Syrie. 
Mais pour nous en tenir ici au moyen age, les difficultes s'accumulent 
en presence de la restauration. Souvent des monuments ou des parties 
de monuments d'une certaine epoque et d'une certaine ecole ont etc 
repares a diverses reprises, et cela par des artistes qui n'appartenaient 
pas a la province ou se trouve bati cet ediiice. De la des embarras consi- 
derables. S'il s'agit de restaurer et les parties primitives et les parties
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.