Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142804
SERRURERIE 
3111 
doivent etre rabattus sur la traverse P, de maniere a la bien serrer. 
Alors ces brides 0 ont exactement, de p en s, la largeur de la traverse. 
Ces modifications dans les procedes de fabrication de ces pieces de 
serrurerie fine devaient conduire peu 51 peu a l'emploi du fer battu rap- 
porte apres coup sur le corps principal de la penture. Cependant l'A1le- 
magne nous preceda dans cette voie de l'emploi du fer battu et repousse 
11111701! 
Kfl 
comme moyen decoratif de la serrurerie fine. Deja, vers la fin du 
XIVe siecle, on voit dans des ouvrages de serrurerie allemande, notam- 
ment a Augsbourg, ä Nuremberg, a Munich, des fers battus employes 
comme ornements, et que nous appellerions aujourd'hui de la tole 
repoussee, tandis qu'en France ce mode ne parait guere adopte avant le 
commencement du xve siecle pour des ouvrages de quelque importance. 
La figure 17 expliquera l'emploi de ce procede mixtek La bande de 
la penture est une simple barre de fer plat de 0'209 de largeur sur 
0m,009 düäpaisseur au plus.  
pentures 
1 D'un fragment de 
lardon. 
maison 
xve siäcle) d'une 
du 
(commencement 
Gal-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.