Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142742
SERRURERIE 
308 
Anne 1, qui presente la reunion des deux branches secondaires, celles A 
et B, et des brindilles a,b,c,d, a une branche principale C. Comme la bran- 
che D est la continuation de 1a branche principale C, ces trois branches 
A, B, D, ont ete d'abord soudees ensemble en E, avec un prolongement 
EG finissant en ciseau. Sur ce plat de la soudure E a ete soude d'abord 
le groupe de feuilles H, puis la grosse branche C terminee par l'embase K 
et sa foliole; mais cette foliole a ete etampee, ainsi que l'embase K, sur le 
fer de dessous E chaulfe au rouge ; la braneheC elle-meme a ete soudee 
sur le prolongement EG et etarnpee en nervures, a chaud, apres le pre- 
mier martelage. Sur le corps des branches, quand on superpose des 
folioles, ainsi que le montrent les details M, 1e point de soudure de ces 
folioles donne un renfort que le forgeron dispose a Fetampe en rosette, 
comme on le voit en 0, ou en facon d'embase, comme on 1e voit en P. 
La diffieulte est aussi d'obtenir, dans ces reunions de branches, des 
courbes qui se suivent regulierement sans jarreter. Pour cela, l'ouvrier 
a trace son carton sur une pierre ou une plaque de plätre, et il rapporte, 
apres chaque soudure, sa penture sur ce patron, pour etre bien certain 
qutil conserve exactement les courbes, les longueurs, les distances de 
chacune des parties. 
Si nous clecrivons maintenant les procedes employes pour la faeon de 
1a bande ou du corps principal de 1a penture, nous aurons rendu compte, 
autant qu'il est necessaire de le faire, de 1a fabrication des grandes 
pentures de Notre-Dame de Paris. Cette derniere piece est la plus difficile 
Z1 forger, surtout aupres du collet. La bande n'est pas faite d'une seule 
piece de fer, mais d'un tries-grand nombre de pieces soudees cote a cote 
et bout a bout. 
Si nous prenons l'une de ces pentures, celle basse, au vantail de la 
porte Sainte-Aune que chacun peut examiner de tres-pres, nous verrons 
que cette penture se compose de cinq pieces principales (fig. 12) : 101e 
collet A; 2" le premier membre B ; 3" le second membre C; Li" 1e troi- 
sieme membre D ; 5" le bouquetE. Chacun de ces membres a eus assem- 
ble separement avec ses branches principales, ses branches secondaires, 
ses brindilles. De plus, 1a bande ou 1e corps de la penture se compose, 
pour 1e collet, de quatre barres ; pour le premier membre, de trois barres; 
pour le second membre, de meme; et pour le quatrieme membre, de 
trois barres aussi, mais plus minces. Ces barres, paralleles et jointives, ne 
sont soudees entre elles qu'a leurs extremites, en a, b, c, d, etc. Ces extre- 
mites, destinees a etre soudees, se terminaient en palettes renforcees de 
rnaniere a supporter le feu et le martelage. Lorsqu'il a fallu räunir ces 
cinq parties en une seule, les extremites g, lz, preparees, ont me chauifees 
et soudees, puis la soudure renforcee par une embrassure soudee. Les 
extremites e, d, de meme, et ainsi de suite jusqu'au collet. 
Analysons donc cette derniere operation, la plus difficile et la plus 
Cette porte est celle de droite, sur la fagade occidentale de Notre-Dame de Paris.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.