Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142717
305 
SERRURERIE 
Les bandes de ces pentures n'ont pas moins de 0'216 a 0'218 de lar- 
geur au collet, sur une epaisseur de  environ, et elles sont compo- 
sees, comme nous l'avons dit ci-dessus, de plusieurs bandes reunies et 
soudees de distance en distance au moyen d'embrasses qui ajoutent une 
grande force a l'ouvrage et qui recouvrent les soudures des branches 
recourbees. Pour faciliter l'intelligence du travail de forge, nous proce- 
derons du simple au compose. 
Le carton trace, dont nous donnons (fig. '10) un fragment, un bouquet, 
terminaison d'un enroulement, le forgeron a commence par forger sepa- 
rement chacune des brindilles : celle A, par exemple, ainsi que l'indique 
le detail a; celle B, ainsi que l'indique le detail b; celle C, ainsi que 
l'indique le detail c, etc. ll a eu soin de laisser a la queue de chacune 
de ces brindillcs un talon de fer t qui a permis de chauffer au rouge 
blanc ces renforts et de les souder par le martelage. Il a donc obtenu a 
la base du bouquet, les brindilles etant soudees, une surface plate dont 
il a coupe les bords au burin, quand le fer etait encore rouge. La queue 
de ce bouqueta me remise au feu, ainsi que Yextremite D de la branche, 
puis le bouquet a ete soude a la branche. Pour masquer cette surface 
battue DG, une premiere brindille avec feuille E a ete soudee, ainsi qu'on 
le voit en E' ; puis par-dessus, l'embrasse H, portant les feuilles K, a ete 
soudee a son tour. Cette embrasse, mise au feu, n'etait qu'un talon de 
fer epais; c'est au moyen d'une etampe que le forgeron lui a donne sa 
forme reguliere et l'a soudee. Puis au burin il a nettoye les bords et les 
bavures sur la branche, Il faut dire que ces dernieres pieces avaient dü 
etre chaulfees au rouge blanc, tandis que le plat DG, destine a les rece- 
voir, n'etait chauffe qu'au rouge. Le dessous offrait ainsi une consistance 
assez grande pour ne pas etre deforme par le martelage sur la queue de 
la foliole E, et par les coups violents donnes sur l'embrasse par le mar- 
teau sur Fetampe. 
Mais peut-etre quelques-uns de nos lecteurs ne savent pas ce que nous 
entendons par ätampe. C'est une matrice de fer trempe, un coin auquel 
on a donne en creux la forme de_ l'objet a etamper. Ainsi, toutes les 
folioles, les boutons de ce bouquet, ont ete obtenus au moyen däfrtampes. 
Le forgeron a faconne au marteau la tigette L, par exemple, a Textremite 
de laquelle il a laisse une masse de fer un peu aplatie. Cette masse, mise 
au feu, a ete apposee sur l'estampe ayant la forme b, en creux, puis elle 
a äte fortement frappee d'un ou plusieurs coups de marteau, suivant la 
saillie des reliefs a obtenir ou Fetendue de Yorncment. Le fer ainsi s'est 
trouve moule, et les bords de Fornement Ont 5M? GIÜOVÜS faüilüment. 
Ifhabilete du forgeron consiste a faire chauffer le fer a etamper au degre 
convenablefllrop chaud,il äechappe sous le coup du marteau, etcelui-ci, 
rencontrant la matrice, peut la briser; Pas assez Chaud, 011 ffflpperait 
vainement sur le fer pour obtenir un bon moulage, et alors la brindille 
est a recommencer, car le fer, deja aplati, remis au feu et soumis une 
VIII.  39 

        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.