Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142706
SERRÜREHIE 
30h 
a temps tres-considerzible et qui a ete difficile 51 executer. Il n'est pas 
a aise de concevoir comment on a pu souder ensemble toutes les pieces 
a dont elles sont composees: il y a cependant apparence que toutes 
a celles d'une penture l'ont ete avant qu'elle ait ete appliquee sur la 
a porte, car on aurait brüle 1e bois en chauffant les deux pieces qui de- 
a vaient etre reunies. n (Il faut avouer que cette derniere observation ne 
manque pas de naivete.) a  On n'a pas mis non plus une pareille masse 
(c a une forge ordinaire; il parait necessaire que dans cette circonstance 
u la forge vint chercher l'ouvrage... On s'est apparemment servi de souf- 
a ilets portatifs, comme on s'en sert encore aujourd'hui en divers cas; 
a on a eu soin de rapporter (souder) des cordons, des liens, des fleu- 
 rons, etc., dans tous les endroits ou de petites tiges et des branches 
a menues se reunissaient a "une tige ou branche plus considerable. 
u Les pieces rapportees (soudees par dessus) cachent les endroits ou 
a les autres ont ete soudees (bout a bout) : c'est ce qu'on peut observer 
u en plusieurs endroits ou les cordons ou fleurons ont ete emportes; ces 
a cordons et fleurons avaient sans doute ete rapportes et repares apres 
a avoir ete sondes"... n Bien que cette appreciation de l'oeuvre de fer- 
ronnerie qui nous occupe ici soit assez exacte, cependant Reaumur 
n'avait point evidemment consulte un forgeron. Ces pieces qu'il indique 
comme rapportees sont soudees, et n'ont pas ete etampees apres la sou- 
dure, mais avant; leurs embrasses ont eue rctouchees parfois au burin, 
mais a chaud. 
Du reste, examinons ces pentures en laissant de cote ces appreciations 
plus ou moins rapprochees de la verite; comme nous en avons fait fabri- 
quer" däibsolument pareilles  nous pouvons en parler avec une connais- 
sance exacte des moyens employes ou a employer. 
Naturellement, la premiere operation consiste a dessiner un carton de 
la penture qifonpretend faire forger, grandeur d'execution; carton qui 
sert de patron pour forger et etamper d'abord toutes les brindilles et tiges 
(leveloppecs; apres quoi on soude les brindilles ensemble, suivant le 
dessin, pour en former les bouquets; puis on soude ces bouquets ou 
groupes de feuilles aux tiges, puis on soude les tiges a la bande princi- 
pale, puis on donne aux tiges la courbe voulue. Autant pour masquer 
que pour consolider les soudures, on rapporte a chaud, et l'on soude par 
eonsequent d'autres feuilles ou des embrasses, bagues, embases et_orne- 
ments sur 1e plat de ces soudures premieres. 
Nous ne pourrions donner, dans cet ouvrage, l'ensemble des pentures 
de Notre-Dame de Paris ; d'ailleurs ces ensembles ont etc publies en 
entier dans la Statistique monumentale de Paris d'apres de tres-bons 
dessins de M. Buaswilwald, et en partie dans l'ouvrage de M. Gailhabaud. 
Ce n'est pas 1a cequi importe pour nous, mais bien les details de la 
fabrication. C'est donc sur ce point que nous insisterons. 
Par Fhabile serrurier M. Boulanger.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.