Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142684
SERRURERIE 
302 
produites par le marlelage sur une surface plane. On voit egalement 
des coups de burin en g, aux extrenlites des soudures longitudinales des 
branches. 
Les exemples quo nous avons donnes ne montrent que des pcntnres 
forgocs simples, ciest-Si-dirc composfies dlune simple epaisscui" de fer 
plus ou moins travaille. Mais les serruriers, lorsqu'ils faqoimaient des 
PBIHZIIFBS d'une grande (limensiou, etaicnt obliges de donner 51 la bande 
principale une trcs-forte epaisseur pros du collet, ce qui rendait les sou- 
dures des branches difticiles et les pcntures tres-lourdes; ou de renfor- 
cer ces bandes par des doublures, des nerfs, qui, sans augmenter beau- 
coup leur poids, ajoutaient singulieremcnt il leur force. (les doublures, 
ces nerfs, ifctaient sondes au corps principal que de distance en dis- 
tamec, au moyen (Fembrasses, dc Lcllc sorte que ces bandes superposccs 
cifinservaient une grande elastirite et une roideur extraordinaire. 
B A 
k  "l; i; 
 WXNNNNNIYXXXXWäfarägvxmäikiYW J]   
C 
 Z 
4 
, 
4 
ä 
z 
4 
En effet, si sur une bande de fer d'un centimetre (Pepaisseur (üg. 8), 
nous soudons une doublure seulement au moyen de deux embrasses A 
et B, en laissant d'ailleurs ces deux fers libres, ainsi que le montre la 
section C, nous obtenons une tige plus roide et moins sujette a etre brisee 
que si la doublure etait reunie il la bande dans toute sa longueur. Si 
mC-me (fig. 9) nous formons la bande principale au moyen de plusieurs 
tiges juxtaposees et soudees seulement par des embrasses, nous obtien- 
drons egalement une resistance plus grande et nous aurons moins 51 
craindre les brisures. En supposant donc la bande principale D formee 
de trois tiges E, F, G (voyez la section H) soudees par les embrasses I, K, 
cette bande aura autant de roide qu'une barre pleine, sera moins sujette 
S1 se briser et sera plus legere. 
Les forgerons adoptent ces methodes des la fin du xnc siecle, et nous 
en avons un exemple bien remarquable dans la TabPiOEILiOH des belles 
pentures des deux portes laterales de la faeade occidentale de Notre- 
Dame de Paris, qui datent de cette epoque. Ces pentures sont forgees; en
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.