Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142543
[ SEPULCRE ]  288  
ment reconstruite vers 1170. Dans les murs a, b, des lateraux de la nef, 
on retrouve les traces des arcs de cette eglise primitive a Pextremite de 
laquelle le vicomte Geolfroy fit elever la copie du Saint-Sepulcre. L'en- 
tree de Fedifice est en A. On monte a la galerie du premier etage par 
l'escalier a vis B. Cette galerie laisse un vide au centre de la rotonde, et 
date d'une epoque posterieure aux ipremieres croisades (1120) environ. 
ll est difficile de savoir comment le fondateur de la rotonde de Neuvy 
entendait terminer son monument, et il faut reconnaitre meme que l'ar- 
chitecte qui, plus tard, eleva le premier etage, ne sut trop comment fer- 
mer ce vaisseau circulaire. Le collateral du rez-de-chaussee est voüte, et 
le mur exterieur tres-epais, non-seulement dans la hauteur de ce rez-de- 
chaussee, mais encore au premier otage. Au contraire, le mur cylindri- 
que quiporte sur les colonnes du premier otage est mince. Cette structure 
rappelle celle de la rotonde de Saint-Benigne. Tout porterait donc a 
croire que l'architecte de Feglise de Neuvy-Saint-Sepulcre avait eu l'in- 
tention de maintenir ce cylindre central au moyen d'un demi-berceau 
annulaire reposant sur le gros mur circulaire exterieur. La coupe de cet 
edifice, faite sur la ligne cd (fig. 7), expliquera cette disposition. Le trace 
ponctue indique le projet primitif, tel qu'il nous parait avoir ete concu. 
En A, est la voüte en demi-berceau, dont Pepaisseur du mur exterieur 
aurait motive la construction ; en B, le cone tronque eleve en charpente 
ou meme en maconnerie sur le cylindre interieur, conformement a la 
disposition adoptee pour la couverture du Saint-Sepulcre de J erusalem. 
Dans ce cas, un jour central etait reserve en C, a ciel ouvert. Quoi qu'il 
en soit, ce projet ne fut jamais acheve, soit par faute de ressources, 
soit parla difficulte dkälevfer un cone ou une voüte sur le mince tam- 
bour perce de fenetres qui surmonte les colonnes de la galerie du pre- 
mier otage. ' 
Ueglise de Neuvy-Saint-Sepulcre etait en grande veneration pendant 
les XIe, xne et X1112 siecles, car, en 1257, a le cardinal Eudes de Chateau- 
roux, eveque de Tusculum, envoya de Viterbe, au chapitre de Neuvy, un 
fragment du tombeau de J esus-Christ et quelques gouttes de son sang. 
On placa ces reliques au centre de la rotonde, dans une sorte de grotte, 
a l'imitation du tombeau du Sauveur a J erusalem. Cette grotte existait 
encore en 1806, epoque ä laquelle un cure de Neuvy la detruisit parce 
quielle masquait l'autel au fond de la nef. 
La coupe (fig. 7) donne une idee complete de ce curieux monument, 
Il est facile, en Yexaminant, de reconnaitre que la construction du 
Xle siecle s'arrete au niveau D. Tous les arcs de Yetage inferieur sont plein 
cintre, tandis que ceux de Yetagc superieur sont en tiers-point. 
En E, a Fexterieur, est une arcature d'un travail assez delicat, et toute 
la construction, a partindu niveau D, est beaucoup mieux traitee. Des 
corbeaux menages en F etaient destines peut-etre a recevoir les cintres 
de charpente propres a maconner la voüte en demi-berceau A, ou a 
poser les liens d'une couverture de charpente, en supposant que le pro-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.