Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142500
[ SEPULCRE]  2811  
Cette calotte etait-elle de Fepoque de la construction primitive, ou fut- 
elle ajoutee apres l'incendie de 1137 ? Le cylindre central etait-il couvert, 
comme le Saint-Sepulcre, par un cone tronque ? Cette derniere hypothese 
parait probable, vu la legerete des constructions centrales. Quant aux 
voütes laterales en berceau annulaire, elles etaient certainement de 
Fepoque primitive, car elles maintenaient seules le quillage central, qui, 
sans cette ceinture de pressions, n'eut pu rester debout 1. Si l'ensemble 
de cet edifice est beau, les details en sont executes de la maniere la plus 
barbare. En A, est l'abside de Peglise rebatie par Fabbe Guillaume en 
meme temps que la rotonde, et en B est le martyrium, le tombeau de 
saint Benigne, auquel on arrivait par un escalier descendant du choeur 
de Peglise place au niveau G. Les colonnades de la rotonde, vues a travers 
les arcades de l'abside, devaient produire un effet peu ordinaire, et, 
maigre la grossierete {de Pexecution, cet ensemble est une des belles 
conceptions du moyen age. Pour rendre intelligible cet eifet du premier 
etage de la rotonde, vu a travers la colonnade formant l'abside, nous 
tracons, figure Li, le plan de ce premier etage. Gomme dans Petage infe- 
rieur, les deux absidioles C, C, etaient les noyaux conserves des construc- 
tions de Feglise primitive, datant du vie siecle, et dont l'abside princi- 
pale se developpait en DD 2. L'abbe Guillaume avait donc demoli ce 
rond-point de l'axe, cette tribune de la basilique du vie siecle, pour y 
substituer la rotonde, en raison de l'affluence des pelerins. Le martyrium, 
le lieu ou reposait le corps de saint Benigne, n'avait pas pour cela change 
de place; il etait au-dessous du point G, et alors au centre de l'abside 
nouvelle, tandis que dans Feglise du vie siecle il se trouvait dispose dans 
une confession en avant de l'autel. On remarquera, en E, deux autres absi- 
dioles avec autels places sous les vocables de saint Jean Yevangeliste et 
de saint Matthieu 3. Au fond de la rotonde, une chapelle dependant du 
monastere du vie siecle avait ete conservee par Fabbe Guillaume; elle 
etait dediee a Notre-Dame. Surelevee pour coincider avec les niveaux 
des galeries de la rotonde, elle formait des salles annexes a chaque etage 
de ces galeries. 
La destruction de ce monument, si interessant comme plan et disposi- 
tions architectoniques, est fort regrettable. Nous devons encore nous  
trouver heureux d'en avoir conserve Fetage inferieur, et d'en pouvoir 
ainsi constater la date precise, le systeme de structure, et d'en tracer 
le plan. Son aspect exterieur, conserve par la gravure dans l'ouvrage de 
D. Planchet, ne manquait ni de grandeur, ni dbriginalite. Il y avait la 
1 Cette coupe est etablie sur les restes de la partie inferieure du monument et sur 
les gravures de D. Plancher. (Dissertation sur l'histoire de Bourgogne, t. I, 1'739.) 
2 Dans la crypte conservee aujourd'hui, on reconnait en effet que les magonneries de 
ces ahsidioles dependent d'une structure plus ancienne, bien que des colonnes aient en; 
ajoutees lä comme dans le reste de la rotonde, par Pabbe Guillaume, au x10 siecle. 
3 Ces absidioles sont une reminiscence de la disposition du Saint-Sepulcre de Jeru? 
salem.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.