Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142451
 279  [ sEruLcnE j 
zons bien autrement etendus, et Yepopee scientifique de la formation de 
l'univers n'offre-telle pas a l'esprit de l'homme une large päture, sans 
qu'il soit necessaire de faire intervenir les Titans et le regne de Saturne ? 
Soyons vrais : dans l'art, c'est ä la verite seule qu'il faut demander la vie, 
Foriginalite, la source intarissable de toute beaute. 
SEPULCRE (SAlNT-), s. m. Depuis Constantin le Grand, le Saint-Se- 
pulcre de J erusalem est peut-etre le monument dont la celebrite a ete la 
plus durable et la plus manifeste. Cependant Yedifice bati par l'empereur 
de 326 a 335 ne ressemblait guere a celui qu'on voit aujourd'hui, ni 
meme au temple que visiterent les premiers pelerins occidentaux. Du 
monument de Constantin il ne reste guere que les murs inferieurs de 
l'abside, au centre de laquelle la grotte oi1 fut enseveli le Sauveur avait 
ete reservee et degagee de la colline rocheuse. Ce premier temple com- 
prenait, outre un vaste hemicycle garni d,un portique interieur, une 
basilique avec narthex et vestibule ou propylees. Ces constructions furent 
entierement bouleversees en 6M par Chosroes 1I, roi des Perses; elles 
renfermaient ce qu'on appelle les lieux saints. Pleudapres, Modeste, 
superieur du couvent de 'l'heodose, entreprit, avec 'ai e du patriarche 
CYAlexandrie, Jean liAurnonier, de reparer le dommage; mais ce reli- 
gieux ne put que recouvrir partiellement chacun des locaux sacres par 
des edifices separes. Alors l'abside ou Yhemicycle de Constantin fut com- 
plete, et devint une sorte de rotonde 1. Des travaux importants furent 
encore entrepris pendant le x18 siecle et acheves en 10118 par des archi- 
tectes grecs. Les premiers croises ajouterent a ces constructions, vers 
1130, une nef composee de deux travees et une abside en regard de l'an- 
cien hemicycle de Constantin. Un narthex completa cette restauration, 
et sous le parvis qui precede ce narthex, on repara en artie la chapelle 
batie au vif siecle, qui recouvre la citerne ou fut tgouve, par sainte 
Helene, le bois de la croix; citerne autrefois comprise dans l'enceinte du 
monument constantinien. 
M. le professeur R. Willis, de Cambridge, dans un savant ouvrage sur 
les constructions successives du Saint-Sepulcre, rend un compte tres- 
clair et tres-detaille des modifications et adjonctions qui ont produit 
Yeglise actuelle 2. Apres cette oeuvre du consciencieux archeologue, apres 
121 notice de M. 1e comte de Vogüe, il n'est plus possible de prendre les 
constructions du transsept bati par les croises pour celles qu'ordonna 
Marie, mere de Hakem, et qui furent achevees en 10118. Pour admettre 
cette hypOthÜSÜ, Ü faudrait Supprimer d'un seul coup toutes les con- 
structions frankes du X116 siecle, les considerer comme non avenues. Or, 
1 Voyez les Eglzkes de la terre sainfe, Paf le 001m9 Melchmr de VÜgÜÜ (V- Didfüll, 
1860), cet Ouvrage donne du Saint-Sfipulcre une excellente histoire critique. 
2 The (zrchilectural History o] the church of tize holy Sepulcre at Jerusalem. London. 
Parker, 18119, 

        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.