Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142335
 267  [ SCULPTURE 1 
teur AB. Le point E etant le milieu de la ligne GD, on fait passer deux 
lignes af, be, par ce point E; du point g deux autres lignes gc, gf; sont 
tirees. La ligne 11h donne la longueur de Yhumerus; le haut de la rotule 
est sur 1;; ligne ik. La longueur du pied est egale aux 2 d'une partie. Les 
masses du canon ainsi etablies, voici comment procedent les imagiers 
pour donner des mouvements ä leurs figures, lorsque ces mouvements 
ne se presentent pas absolument de profil. 
Äfkfx 
 w f 
 3:27 y ÄK 
f M 
z  K ä XJXYK aux 
 i N 
cf   
    
0 
Premier exemple (75) : il s'agit de faire porter la figure sur une jambe. 
La ligne ge (du canon, fig. 7A) est verticale, des lors l'axe de la figure 
gäometricjue est incline de o enp (fig. 75). Le mouvement des epeules, 
du torse, suit cette inflexion. L'axe de la tete et le talon de la Jambe 
droite se trouvent sur la verticale. Une ligure doit-elle monter (second 
0Xen1ple),l'axe de la figure est vertical, et le talon (le la jambe droite 
relevee se trouve sur la ligne inclinee st, tandis que la ligne du cou est sur 
121 ligne lm; dans ce mouvement, le torse conserve la verticale. L'exemple 
troisieme fait voir, toujours en conservant le meme trace geometrique, 
comment une figure peut etre soumiseä un mouvement violent. Le per- 
sonnage est tombe : il se soutient sur un genou et sur un bras, de l'autre
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.