Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1142221
SCULPTURE 
256 
marbre, le bois, il eleva un grand nombre de monuments de bronze 
coule et de cuivre repousse. Presque toutes ces oeuvres d'art ont ete 
jetees au creuset pendant le XVIIIe siecle et en 1793. Il ne nous en reste 
aujourd'hui qu'un tries-petit nombre 1. Ce peu suffit toutefois pour faire 
connaitre que les artistes des X118, X1116, XIVe et xve siecles avaient pousse 
tres-loin l'art du fondeur. Les deux tombes de la cathedrale d'Amiens 
sont des chefs-d'oeuvre de fonte; l'une d'elles est, comme art, un mo- 
nument du premier ordre "l. Toutes deux representent des eveques 
grandeur naturelle, ronde bosse, couches sur une plaque de cuivre 
decoree d'accessoires. Le tout est fondu d'un seul jet et admirablement 
fondu. Seules, les crosses etaient des pieces rapportees. 
Il existait a Saint-Denis une tombe de Charles le Chauve, datant de la 
fin du X110 siecle, en bronze coule et emaille. Ueglise Saint-Yved de 
Braisne contenait un grand nombre de ces monuments de bronze 
emailles et dores 3. Nous ne savons comment ces artistes du moyen age 
s'y prenaient pour emailler des statues de bronze grandes comme nature; 
cela nous parait impossible aujourd'hui. Cet art se conserva jusqu'a 
Fepoque de la renaissance, car la statue de Charles VIII agonouillee sur 
son tombeau, a Saint-Denis, etait vetue d'un manteau royal entierement 
emaille en bleu sur le bronze, avec semis de {leur de lis d'or4. Le X118 
siecle avait fabrique un grand nombre d'objets de bronze servant a la 
decoration des ediüces. Suger parle des grilles de bronze qu'il avait fait 
fondre pour l'autel des martyrs. On conserve encore au musee de Reims 
un magnifique fragment d'un grand candelabre de bronze qui etait place 
dans le sanctuaire de Yeglise de Saint-Remi, et qui date du milieu du 
XIIB siecle ; on ne saurait voir de fonte plus pure et une ornementation 
mieux appropriee a la matiere 5. Enfin, il existe un assez grand nombre 
de bustes de cuivre ou d'argent repousse des xne, X1112 et XIVe siecles, 
servant de reliquaires, qui sont d'un excellent travail; nos sanctuaires 
possedaient des autels, des baldaquins en bronze fondu et repousse, 
emaille et dore, d'une grande richesse de travail. 
 Ces objets de bronze etaient habituellement fondus en grandes pieees 
et a cire perdue. ll fallait bien que ce travail ne sortit pas des procedes 
ordinaires, puisqu'on voyait en France beaucoup de statues tombales 
1 On dätruisit un grand nombre de monuments de bronze vers la En du rogne de 
Louis XIV. Ce fut 51 cette äpoque que toutes les tombes de mätal et les däcorations du 
choeur de Notre-Dame de Paris furent fondues, afin d'aider 51 l'arrangement du nouveau 
choeur. 
2 Voyez l'article Tonnmu, dans lequel nous präsentons quelques-uns de ces monu- 
ments. 
3 Voyez la Monographie de Saint- Yved de Braisne, par M. Stanislas Prioux. 
4 La collection Gaignäres d'0xford, bibliothäque Bodläiennc, conserve un LIBSSÜI 
colorie de ce tombeau. 
5 VOYEZ, POHY ces objets de bronze dcstinäs ä la däcoraLion intärieure, lc Diclivflnlllfe 
du mobilier.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.