Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141989
SCULPTURE 
232 
cathcdrales de Paris, de Laon et (l'Amiens; elle conserva une recherche 
dans les details, une maigreur qui, au XIYC siecle, degenerent en sec-he- 
resse. En Bourgogne, au contraire, la sculpture (Porneinent, en avaneant 
dans l'imitation plus reelle de la flore, arrive j usquäl Fexageration; l'orne- 
ment semble deborder, ne pouvoir se maintenir dans les limites posees 
par l'architecture. Hors d'echellc souvent, son importance nuit a l'en- 
semble. ll faut donc en revenir toujours a ce centre d'ecoles qui se deve- 
loppftit dans Plle-de-Francc, pour trouver cettejuste et sage mesure qui 
est la marque d'un goüt eclaire et d'un jugement sur. Ce n'est pas seule- 
ment le principe de la sculpture decorative qui se modifie au sein de ces 
populations de deux ou trois provinces de la France, c'est aussi le systeme 
d'architecture, depuis la structure jusqu'aux proportions et aux profils. 
ll y a la un fait si exceptionnel, si anormal dans l'histoire des arts, qu'il 
        
qu'aujourd'hui, dans le departement de la Seine et quelques departements 
voisins, des architectes se mettent en tete et aient le talent de produire 
un art inusite, soit comme structure, soit comme systeme de proportion 
et de decoration, concu (Yapres des Inethoiles entiercment neuves, leurs 
projets ne sortiraient moine pas du bureau d'enregistrement, et s'ils en 
sortaient, ils seraient accroches par un des nombreux rouages adminis- 
tratifs a travers lesquels il leur faudrait passer. 
Les conditions de liberte pour les artistes, en tant qu'artistes, ne sont 
point celles du citoyen. Un etat social peut etre tres-oppressif pour le 
citoyen, mais tres- favorable au developpement de la liberte chez l'artiste. 
La reciproquc a lieu. Quand les artistes, dans la societe, forment une 
sorte de caste dont tous les membres sont egaux, ils se trouvent dans les 
meilleures conditions du (levcloppement libre de l'art. Gomme caste, ils 
acquiercnt au sein de l'ordre civil,  surtout s'il est divise comme Yetait 
l'ordre feodal,  une preponderance marquee. Comme individu, le prin- 
cipe dc toute caste etant Fegalite entre les membres qui en font partie, lc 
contraire de la hierarchie, l'artiste conserve une liberte d'action dont 
nous sommes aujourd'hui fort eloignes. 
L'ecole laique d'artistes s'etait forme-e des la seconde moitie du x11" sieclc, 
c'etait une consequencc naturelle du developpement de l'esprit municipal, 
si puissant a cette epoque. Les reglements qui furent rediges au xme siecle 
pour donner une existence legale aux corporations sont la preuve que ces 
corporations fonctionnaient, car jamais la loi ne prccedc le fait; elle le 
reconnait et le regle lorsqu'il a produit deja des consequcnces dont l'cten- 
due peut etre appreciee. Une fois sorti des monasteres, l'art se fixait dans 
des ateliers, dans certaines familles, dont les membres, comme artistes, 
n'etaient et ne POLIVZliQHlL etre soumis a aucune hierarchie. Ces ateliers, 
ces familles se reunissaient, discutaient les interets collectifs de la cor- 
poration, les etablissaient en face de l'ordre feodal, mais n'avaient Ct 110 
pouvaient avoir la pretention d'imposer des methodes d'art au milieu 
d'elles, car ces chefs d'atelier etaient sur le pied d'egalite parfaite entre
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.