Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139803
RESTAURATION 
Les deux niches laterales, refaites au XVle siecle, sont veuves de leurs 
statues, etle crucifix que nous avons replace sous le pignon n'existe plus. 
Mais {lH-(lÜSSLlS du linteau de cette porte on voit encore la petite niche 
carree qui etait destinee 51 contenir un falot. Un mur de soutenement, 
avec deux rlegres, borde la voie publique, et laisse une terrasse en avant 
(le Yedicule. 
RESTAURATION, s. f. Le mot et la chose sont modernes. Restaurer un 
edifice, ce n'est pas l'entretenir, le reparer ou le refaire, c'est le retablir 
dans un etat complet qui peut n'avoir jamais existea un moment donne. 
Ce n'est qu'a dater du second quart de notre siecle qu'on a pretendu 
restaurer des edifices d'un autre age, et nous ne sachions pas qu'on ail. 
defini nettement la restauration architectonique. Peut-etre est-il opportun 
de se rendre un compte exact de ce qu'on entend ou de ce qu'on doit. 
entendre par une restauration, car il semble que des equivoques nom- 
breuses se sont glissees sur le sens qu'on attache ou qu'on doit atta- 
cher a cette operation. 
Nous avons dit que le mot et la'chose sont modernes, et en elfet au- 
cune civilisation, aucun peuple, dans les temps ecoules, n'a entendu 
faire des restaurations comme nous les comprenons aujourd'hui. 
En Asie, autrefois comme aujourd'hui, lorsqu'un temple ou un palais 
subissait les degradations du temps, on en elevait ou l'on en eleve un 
autre a cote. On ne detruit pas pour cela l'ancien edilice; on l'aban- 
donne a l'action des siecles, qui s'en emparent comme d'une chose qui 
leur appartient, pour la ronger peu a peu. Les Romains restituaient 
mais ne restauraient pas, et la preuve, c'est que le latin n'a pas de mot 
qui corresponde a notre mot restauration, suivant la signification qu'on 
lui donne aujourd'hui. Instaurare, reficere, TÜIIOUGTE, ne veulent pas 
dire restaurer, mais retablir, refaire a neuf. Lorsque l'empereur Adrien 
pretendit remettre en bon etat quantite de monuments de l'ancienne 
Grece ou de l'Asie Mineure, il proceda de telle facon qu'il souleverait 
contre lui aujourd'hui toutes les societes archeologiques de l'Europe, 
bien qu'il eüt des pretentions aux connaissances de Yantiquaire. On 
ne peut considerer le retablissement du temple du Soleil, aBaalbek, 
comme une restauration, mais comme une reconstruction, suivant le 
mode admis au moment ou cette reconstruction avait lieu. Les Ptole- 
mees eux-memes, qui se piquaient  ne respectaient pas 
absolument les formes des monuments des vieilles dynasties de FEgypte, 
mais les restituaient suivant la mode de leur temps. Quant aux Grecs, 
loin de restaurer, (fest-a-dire de reproduire exactement les formes (les 
edifices qui avaient subi des (legratlations, ils croyaient evidemment bien 
faire en donnant le cachet du moment a ces travaux devenus neeessaires. 
Elever un arc de triomphe comme celui de Gonstantin, a Bome, avec les 
fragments arraches äYarc de Trajan, ce n'est ni une restauration, ni 
une reconstruction; c'est un acte de vandalisme, une pillerie de bar-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.