Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141936
227 
SCULPTURE 
faites sur le chantier avant la pose, et non sur le lits". ll fallait donc que le 
maitre eut combine tous ses effets, avant que la batisse fut elevee, en 
raison de la place, de la hauteur, de Fechelle adoptee. Cette methode 
avait encore l'avantage de (lonner a la sculpture une varietä: dans le faire, 
attrayante; de permettre de Yachevei" avec plus de soin, puisque l'artisan 
tournait son bloc de pierre a son gre; (Feviter l'aspect monotone et en- 
nuyeux a l'exces, de ces decorations decoupees comme par une machine, 
sur nos facacles modernes. Chaque artisan etait interesse ainsi a cc que 
son morceau se flistinguat entre tous les autres par une exeeution plus 
parfaite; et, en effet, sur nos monuments du moyen age de lleeole laique, 
on remarque toujours,  comme cela arrive dans les beaux monuments 
de Pantiquite,  certains morceaux (tune frise, (tune corniche, certains 
chapiteaux, qui sont, entre tous les autres, d'une execution superieure. 
Soumis a la structure, jamais un joint ou un lit ne vient couper gauche- 
inent un ornement; cela etait impossible, puisque le travail du sculpteur 
se faisait avant la pose. Rien n'est plus satisfaisant pour l'esprit et pour 
Fmil que cette concordance jaarfaite, absolue, entre l'appareil et la sculp- 
ture; rien ne donne mieux l'idee d'une oeuvre bien mürie et raisonnee, 
dlun art sür de ses methodes et de ses moyens d'execution. En voyant 
comme sont composes, par exemple, les angles des contre-forts de 1a 
facade occidentale de Notre-Dame de Paris au niveau de la grande galerie, 
comme ces larges crochets, ces animaux, cette corniche et sa baltistratle 
surmontee de figures, se combinent intimement avec les lignes de l'ar- 
chitecture, ferment une silhouette hardie sur le ciel, on peut se demander 
si jamais l'art de la grande decorzition monumentale a etc pousse jalus 
loin; si jamais union plus complote exista entre les deux arts de Yarehi- 
Lecture et de la sculpture pour produire un effet voulu, et bien voulu 
il l'avance, puisque tous ces enormes blocs de pierre etaient tailles sur le 
chantier avant (Yetre poses a pres de [t0 metres de hauteur. En presence 
(le pareils resultats, ne paraissons-nous point de pauvres apprentis mon- 
tant nos laatisses un peu a l'aventure, et cherchant a les decorer apres 
coup a l'aide d'un essaim de sculpteurs attaches a leurs parois; defaisant 
Ce que nous avons fait, rajoutant des contre-forts par ici, des groupes 
par la, ou les supprimant pour les remplacer par des pots ou des orne- 
ments qui remplissent tous les livres ä gravures imprimes depuis deux 
siecles! 
Nous disions touta l'heure que Yecole de sculpture de la lin du X119 sie- 
Cle, en cherchant dans la ilore les elements d'une ornementation nou- 
velle, originale, savait donner a ses imitations un aspect Inonumental 
Üloigile encore du realisme. Ces essais sont deja systematiquement suivis 
dans lkeuvre basse du choeur de la cathedrale de'Paris pour tous les cha- 
piteaux des colonnes isolees monostyles, tandis que ceux des colonnes 
engagees du deuxieme bas cote sont encore penetres "du style roman 
de 11110. 
Le chapiteau dont nous donnons ici une moitie (fig. 5h), et qui appar-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.