Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141907
[ SCULPTURE ]  22h  
51 faire qu'a batir. D'ailleurs, le caractere de l'architecture de cette salle 
capitulaire ne permet pas de placer sa construction, ni avant 1155, ni 
apres 1165. Donc, admettant meme que la reprise dont nous parlons ait 
ete faite immediatement apres Fachevement de la salle capitulaire, ce qui 
n'est guere vraisemblable, vu la difference marquee du style, elle ne pour- 
rait dater que de 1160 a 1165 au plus tot. Le rinceau de Sens (fig. 52), 
se rapprochant beaucoup du style des chapiteaux et archivoltes (fig. A6 
et A7), quoique d'un caractere un peu plus archaique, ne pourrait remon- 
ter plus loin que Fannee 1155; mais nous sommes porte a lui donner une 
date plus recente (1165 a 1170), si nous le comparons a Yornementation 
de la Bourgogne, de la basse Champagne et de Flle-de-France, dont la 
date est bien constatee. 
Il est certain qu'une ecole n'arrive pas a composer des ornements avec 
cette adresse et cette entente de l'effet du premier coup. La heaute, un 
peu travaillee, des compositions byzantines, avait etc un enseignement 
assez puissant pour donner a nos artistes une premiere impulsion; quand 
ils melent a cet acquis Petude de la nature, ils arrivent, par une transi- 
tion rapide, mais qu'on peut suivre annee par annee, a un developpe- 
ment de l'art decoratif qui tient du merveilleux. 
Dans le rinceau de Sens, a cote de l'observation de la nature, on sent 
encore comme un dernier reflet de l'influence orientale. Les details, mal- 
gre l'entente parfaite de la composition, sont trop multiplies, et cette 
ornementation conviendrait plutot a du metal fondu et cisele qu'a de la 
pierre. Le sentiment de Yechelle, de la grandeur, n'est pas encore deve- 
loppe; on sent la recherche de l'artiste tout entier a son ceuvre, mais qui 
ne reeoit pas encore l'impulsion superieure propre a faire concourir tous 
les details d'un edifice a un effet d'ensemble. 
Du moment que la sculpture d'ornement n'etait plus un art tout de 
convention, reproduisant des types traditionnels ou enfantes par des 
reminiscences d'arts anterieurs, qu'elle allait puiser ses inspirations dans 
la flore, une harmonie plus parfaite pouvait s'etablir entre les details et 
l'ensemble, Uidentite de nature des elements constitutifs donnait aux 
artistes des facilites nouvelles pour obtenir cette harmonie eherchee 
vainement par les diverses ecoles pendant les deux premiers tiers du 
X119 siecle. L'esprit contenu et ennemi de toute exageration des artistes 
de Flle-de-France etait d'ailleurs propre a profiter des ressources que 
fournissait le recours aux productions vegetales. C'est bien dans ce centre 
futur de la nation francaise que se developpe avec rapidite ce nouvel art 
de la sculpture decorative, dont nous avons fait ressortir l'influence a l'ar- 
ticle FLORE, et dont on ne retrouve guere d'exemple aussi complet que 
dans l'art de l'antique Egypte. 
Il semble que Fecole laique francaise de la fin du XIIB siecle veuille en 
finir avec les traditions aecumulees pendant la periode romane. En P611 
d'annees, tout ce qui n'est point inspire par la flore dans la sculpture 
d'ornement disparait: plus de perles, plus de ces imitations de passe-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.