Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141871
221 
SCULPTURE 
exemples parmi ceux qui appartiennent aux ecoles nouvelles, ce sont 
ceux qui donnent la note juste. Suger etait plus a meme que personne 
de s'entourer des artistes les plus capables et les plus avances; il le fit 
pour ce qui concerne la structure de son eglise. Comment alors sa sculp- 
ture, si pres de la capitale du domaine royal, serait-elle plus romane que 
celle de Saint-Etienne de Sens, si ce dernier monument etait anterieur 
au sien? Il nous est donc difficile de placer la sculpture de la cathedrale 
de Sens avant 1150. C'est la transition entre celles de Yeglise de Saint- 
Denis et de Notre-Dame de Paris. 
On peut d'ailleurs prendre une idee exacte de la difference entre les 
deux epoques et du progres deja accompli a Sens, en examinant dans 
les deux edifices deux ornements composes de meme et places d'une 
maniere identique. Le portail nord de Yeglise de Suger est conserve, sauf 
quelques mutilations; or les deux pieds-droits de la baie sont decores 
de rinceaux d'un beau style, dont nous donnons (fig. 51) un fragment 1. 
Voici, en parallele, un morceau des rinceaux qui ornent le trumeau de 
1a porte principale de Saint-Etienne de Sens (fig. 52). Le caractere de la 
Sculpture du premier fragment est encore tout penetre de la manicre 
romane; les tiges cotelees, les feuilles retournecs, enroulees, dentelees, 
61: modelees comme la sculpture greco-romaine, par deux plans secs, 
le style imzaturel de ces feuilles; tout cela rappelle encore la sculpture 
des chapiteaux du choeur de Saint-Martin des Champs, dont les piliers 
(latent de 1130 2. 
Mais si nous portons toute notre attention sur le deuxieme fragment 
(Hg. 52), on y trouve dejä ce style que nous avons vu adopter dans les 
reprises de la salle capitulaire de Vezelay en 1160. Meme imitation, 
quoique plus archaique, de la feuille d'ancolie ; memes decoupures arron- 
dies, mome modele, tantot en saillie, pour exprimer les revers, tantot en 
Spatule, pour exprimer le dedans des feuilles? Les tiges ne sont plus, 
Comme celles de l'exemple precedent, cotelees regulierement, mais sont 
nervees en longues spirales, ce qui indique une etude attentive de la 
nature; car si l'on contourne une tige nervee, ou cette tige se brise, ou 
Scs nervures decrivent forcement des spirales pour se proter a la courbe 
qu'on impose a leur faisceau. Les attaches des tigettes sont bien senties, 
cherchant le naturel. Ce bel ornement ne saurait otre anterieur a celui de 
Saint-Denis; il en est le developpement, l'observation de la nature aidant. 
La date de 1'ornement de Saint-Denis n'est pas douteuse, 1137 a 11110. 
l Il faut observer ici comment les sculptures etaient faites en chantier des cette ripo- 
LIHO, dest-ä-dire avant la pose. Notre figure donne deux assises de Yornement montant. 
On voit parfaitement que le raccord entre les deux portions d'ornement, au lit de la 
pierre, ne se fait pas exactement, ce qui n'est possible quüi la condition de ravaler et de 
Sculpter sur le tas. _ 
2 Voyez figure M. 
3 Le rinceau qui fait pendant ä celui-ci imite les bourgeons de la fougere au moment 
ou ils se developpent.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.