Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141842
SCULPTURE ] 
2.18 
contraire aux principes de la bonne antiquite egyptienne. Cette variete 
se retrouve plus marquee dans les chapiteaux de nos monuments datant 
du milieu du XII" siecle que dans ceux d'une epoque anterieure. Les 
chapiteaux de Peglise de Suger dilferent entre eux non-seulement par 
les details, mais aussi par les formes generales, fait qui ne se retrouve ni 
au commencement ni a la {in du XIIÜ siecle. Nous ajouterons que tous 
les chapiteaux du collateral de l'abside batic par Suger ne rappellent 
pas d'une facon aussi nette certains chapiteaux egypticns des Ptolemees. 
La plupart ressemblent plutot a la sculpture dentelee des greco-romains ; 
un seul est deja muni de crochets a larges et grasses tiges. Quelques-uns 
entremelent des animaux dans leurs feuillages. Il y a donc alors, dans 
les provinces royales, vers le milieu du XIIÜ siecle, tatonnements; les 
sculpteurs prennent un peu partout, en Syrie, en Egypte peut-etre, dans 
les edifices gallo-romains; ils ont aussi recours aleur inspiration et 21 
Yetude de la flore. 
Il est un autre monument qui, par sa sculpture, merite toute notre 
attention, pour preciser le moment ou les artistes abandonnent les tradi- 
tions romanes. C'est la cathedrale de Sens. M. Challe, au congres scienti- 
lique d'Auxerre, en 1859, sur la question posee par M. Parker, d'0xford, 
a revendique pour la cathedrale de Sens le titre de a premier des monu- 
ments gothiques n. D'accord avec M. F. de Verneilh, nous ne saurions 
partager cette opinion. Par le systeme d'architecture adopte, mais plus 
encore par le style de la sculpture, 1a cathedrale de Sens doit etre poste- 
rieure de quelques annees a Feglise abbatiale de Saint-Denis.  
(1 Il me parait tres-douteux, dit M. Felix de Verneilh 1, que Fediiicc 
u (la cathedrale de Sens) ait ete commence avant le chmur de Saint-Denis, 
a et, dans tous les cas, il a ete bäti beaucoup plus lentement. En 1163, 
a on en parle comme d'une eglise a neuve v. Elle etait meme deja livree 
u au culte, car, au lieu de consacrer le choeur entier, comme a Saint- 
u Germain des Pres, le pape Alexandre III n'est invite, a son passage, 
a qu'a bcnir un autel, celui de Saint-Pierre et de Saint-Paul. On sait, 
u d'ailleurs, que Feveque Hugues de Toucy, qui occupait le siege du 
u Sens de 11113 a 1168, a a beaucoup travaille n a 1a Cathädpale et 1-1, 
u a presque achevee v ; qu'il y a notamment fait poser les stalles de chene, 
cc apres Fachevement du chfeur de Feglise que a le bon Henri avait com- 
u mence n.  Mais le chroniqueur qui s'exprime ainsi vivait en 12911. 
a A cette distance, il pouvait ignorer si larcheveque Henri (le France 
i: avait commence la cathedrale au debut ou a la {in de son administra- 
u tion, ou meme s'il restait quelque chose de ses constructions. Pour 
fi Henri comme pour Hugues, on mentionne la part qu'ils ont prise ä 
a Fedilieation de la cathedrale, immediatement apres leur eleetion. C'est 
H leur principale oeuvre, celle que l'on cite la premiere. Un autre chro- 
a mqueur, cette fois a peu pres contemporain, car il s'arrete a 1173, se 
Annales archdologiques, 
XXIII, p. 
128.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.