Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141731
 207  L SCULPTIIRE ] 
   .    n'est JEIS 'usc Lfau "Zzfrc c ui ne ru nelle le travail 
gaulmu, que Ionmnc. 1  1    
linäairc qui ddcoro certams ustengllfzs de uos zucux. Poulrquol lus souvicnxrs 
des arts romains aura1cnt-1ls lzusse 11101115 de tracer, (ans ces provulces 
v aule ? c'est ce ne nous ne nous char enons 
que dans duutres e a  , 
pas d'expliquer, puisque le temtolrc de l Ile-de-France, et notannnent 
les environs de Soissons et de Compiegne, etaient couverts (Vediflces 
gallo-romains tres-importants et dont on trouve des debris a chaque 
pas. Comment, apres onze cents ans, les habitants de ce territoire en 
seraient-ils revenus aux formes d'art pratiquees avant la domination 
POmaine ? Comment auraient-ils conserve ces formes a Fetat latent, ainsi 
qu'une tradition nationale? Ce sont la des problemrws que, dans Fetat 
des etudes historiques, nous ne pouvons resoudre. Les poser, c'est dejä 
quelque chose, ciest ouvrir des horizons nouveaux. 
Sans se lancer dans le champ des hypotheses, on en sait assez aujour- 
d'hui deja, pour rcconnaitre: que les traditions d'un peuple laissgnf, 
(les traces presque indelebiles atravcrs les conque-tes, les invasions, les 
delimitations territoriales, comme pour donner un (lementi perpetuel 
51 l'histoire, telle qu'on Fa eorite jusquia ce jour; que ce principe des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.