Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141689
SCULPTURE 
202 
mais, vers 1130, un nouvel art, ün, recherche, souple, se developpe. On 
en pourra juger par ce chapiteau (fig. 39) 1, qui ifest plus gallo-romain, 
mais qui n'est byzantin, ni par 1a composition, ni surtout par le faire. 
A cote de ce morceau, des portions de corniches de la meme epoque 
(fig. A0) accusent au contraire Piniluence orientale, soit par la presenee 
de ces objets du Levant apportes par les Venitiens, soit parla vue des 
monuments de Pepoque des Sassanides, car cette ornementation de pal- 
mettes arrondies et perlees, entremelees d'animaux, est plutot persane 
que byzantine. Plus tard, au contraire, vers 1'180, alors que dans les 
provinces du Nord les ecoles laiques ont completement laisse de cote les 
influences greeo-romaines, les artistes d'Auvergne s'y soumettent, mais 
evidemrnent de seconde main. C'est le roman plus ou moins byzantinise 
du Languedec, du Lyonnais, qui vient se meler aux debris des traditions 
gallo-romaines et a ces elements orientaux reeus du Limousin. Ce frag- 
ment du porche meridionzil de la cathedrale du Puy, dont la construc- 
tion n'est pas anterieure a la fin du XIIB siecle (fig. M), accuse ces in- 
tlucnces diverses et leur melange, qui, malgre Phabilete dbxecution des 
sculpteurs, choque par le (lefaut d'unite, soit dans l'ensemble, soit dans 
les details. 
.Par sa situation geographique meme, Yeeole de sculpture de l'Auvergne 
reste indecise entre ses voisines puissamment etablies. Elle reflete tantot 
l'une, tantot l'autre, et plus elle s'avance vers la fin du x11" siecle, moins 
elle sait prendre un parti entre ces influences differentes. Elle rachete, 
il est vrai, cette incertitude par la finesse (Fexecution, par une recherche 
des dctails, mais elle ne parvient pas a constituer un style propre. Aussi, 
quand seteignent les belles ecoles du Midi, a la fin du xnf siecle, les 
sculpteurs de PAuvergne, depourvus de guides, ne laissent rien, ne repro- 
loilrc de la cathddrulc du Puy 
ru VOIILY; par 
ie du x11" sibclc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.