Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139769
BEFEcTouu-J 
tique qui longe le chauffoir des moines; en C, celui qui s'ouvre sur les 
cellules, et en D, celui qui est plante lateralement a Peglise. Ce plan est 
interessant en ce qu'il indique la place reservee a chaque portion des 
membres de la communaute. En a, est marquee la communication de- 
tournee du refectoire avec la cuisine F; en d, les tables des moines, avec 
leurs bancs adosses aux murs; en c, la chaire du lecteur; en b, le buffet 
contenant la vaisselle; en e, la table de Fabbe et (les dignitaires; en f, la 
table des hotes. Le couloir H communique avec le bätiment reserve aux 
provisions. 
Ces dispositions generales se retrouvent dans toutes les grandes ab- 
bayes. Le refectoire est toujours en communication directe avec la cui- 
sine. Il affecte la forme barlongue, est habituellement voüte, a dater de 
la lin du XIIO siecle, soit d'une seule volee, par travees, soit sur une epine 
de colonnes. Une chaire est reservee au lecteur sur l'un des grands cotes 
du parallelogramme. A proximite du refectoire, et meme parfois sur l'un 
de ses cotes, se trouve place le lavabo 1 pour les ablutions des moines. 
Lorsque le lavabo n'est point dispose dans un edicule separe, il consiste 
en une cuve barlongue placee le long des murs du cloitre ou dans le re- 
fectoire meme. Un enfoncement menage dans la maconnerie la recoit. 
Un voit encore des niches de lavabo 51 l'abbaye de la Luzerne, pres 
rPAvrzniches, et a l'abbaye de Beaufort (Norrnandie). Un des plus beaux 
refectoires d'abbayes est celui qui fut construit au commencement du 
xmf siecle, dans 1e prieure elunisien de Saint-Martin des Champs, S1 Paris. 
Cette salle, dont la composition est attribuee a tort a Pierre de blontereau, 
puisque, lorsqu'elle fut elevee, ce maitre des oeuvres devait etre encore 
enfant, se compose de deux rangs de voütes posant sur des colonnes 
tres-delicates de pierre de liais. De belles fenetres a rosaces Feclairent 
lateralemerxt et par les bouts. Celles-ci sont pereees dans des pignons. 
La porte de ce refectoire, d'un style admirable, donnait sur le cloitre, en 
face du lavabohplace dans un des ailgles de ce eloitre. Une chaire de 
lecteur s'ouvre sur l'un des cotes (voy. CHAIRE, fig. 3) 2. L'abbaye 
(le Sainte-Genevieve (aujourd'hui lycee Napoleon) conserve encore son 
ancien refectoire du XIIIÜ siecle: c'est une grande salle voütec en arcs 
ogives sans epine de colonnes. 
Le refectoire de l'abbaye Saint-Germain des Pres,i1Paris, etait une 
des oeuvres remarquables de Pierre de Montereau. Bati vers 112110, par 
Tabbe Simon, ce refectoire avait cent quinze pieds de long sur trente-deux 
de largeur (110 metres sur 10). Il n'avait pas d'epine de colonnes au 
milieu, et la clef des voütes s'elevait a pres de 16 metres au-dessus du 
s01. Seize fenetres decorees de vitraux Feclairaient, huit de chaque cote. 
1 Voy. LAVABO. f Voyez l'article LAVOIE, Dictionnaire du mobilier frangais. 
2 La monographie complizte du refectoire (le Saint-Martin des Champs est gravee dilIlS 
la Statistique monumentale de Paris, sur les dessins de feu Lasgus. (le refectuire sert au- 
jourd'hui de hibliotheque au. Conservatoire des arts et metiers.  
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.