Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141477
181 
SCULPTURE 
certains ornements si frequents dans la sculpture byzantine 1; c'est plus 
encore dans ces compositions toutes pleines d'une seve originale, 0h (195 
feuillages tordus, des rinceaux, des animaux, sfenchevetrent avec une 
sorte de rage, se decoupent puissamment, formant ainsi des reliefs 
brillants, des ombres vives d'un grand effet. Uorfevrerie byzantine pre- 
sente un grand nombre de ces sortes de compositions; mais Fexecution 
en est lourde, molle, uniforme, tandis que Feeole de Toulouse sait la 
rendre precise, heurtee meme parfois jusqrfä la vriolenee. Temoin ce 
chapiteau du portail occidental de Saint-Sernin (fig. 29), dans lequel 
s'entrelacent des animaux d'une physionomie si farouche et si etrange. 
Tout imparfait que soit cet art, apres les molles sculptures de la Pro- 
vence, son energie charme et attire l'attention; il est l'expression d'un 
peuple cherchant des voies nouvelles, aspirant a se delivrer de traditions 
abatardies. Cette ornementation de Pecole toulousaine du X118 siecle 
preoccupe, se fait regarder, provoque Yetude, tandis que celle de Pro- 
vencc, seduisante au premier abord, ne presente, lorsqu'on veut l'ana- 
lyser, qu'une reunion de poncifs communs, alteres par une longue suite 
(Yimitations ou Yindifference de l'ouvrier. Un peuple se peint dans sa 
sculpture lorsque celle-ci ne lui a pas etc imposee par l'habitude ou 
par un faux goüt pretendu classique. Or, rien ne pourrait mieux expri- 
mer le caractere de cette population toulousaine qui sut resister avec 
tant dkänergie aux armecs de Simon de Montfort que ces nombreux 
objets d'art qu'on voit encore dans la capitale languedocienne ou dans 
quelques villes environnantes, telles que Moissac, Saint-Arltonin, Car- 
cassonne. 
Cette derniere ville possede des sculptures d'ornement dans l'ancienne 
cathedrale de Saint-Nazaire, anterieures a celles de Saint-Sernin, c'est-ä- 
dire qui (latent des dernieres annees du x16 siecle. Ce sont principalement 
Voyez CHAPITEAUX, fig. 18.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.