Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139755
 9  [ miifncrolnn l 
ditionnel des vieilles garnisons feodales, defendant pied a pied chaque 
tour, chaque etage d'une tour, süngeniant a accumuler les obstacles et 
a retarder la chute d'un poste, ne füt-ce que d'une heure 1 Nous HVOIIS 
decrit ailleurs les defenses generales ou particulieres des places et chii- 
teaux, il n'y a pas lieu d'y revenir ici a propos des reduits, qui ne 50m 
qu'un point relatif de ces defenses; aussi nos lecteurs voudront-ils recou- 
rir aux articles : Ancnirncrunn MILITAIRE, CHATEAU, DONJON, SIEGE, Tenu. 
RIäFECTOIRE, s. m. (refretouer). Salle destinee ä la refeetion des mem- 
bres d'une communaute. Les maisons conventuelles possedaient leur 
refectoire; les religieux reguliers prenaient leurs repas en commun dans 
une salle spacieuse, bien aeree et donnant sur le cloitre (voy. ARCHITEC- 
TURE MONASTIQUE). Habituellement Feglise longeait l'un des portiques du 
cloitre, le refectoire etait accole au portique oppose. 
B 
C 
11 
L 
Un des plus anciens documents qui nous restent sur les refeotoires 
des maisons religieuses du moyen äge est certainement le plan manu- 
scrit de l'abbaye de Saint-Gall, adresse a un abbe. Ce plan, que Mabillon 
attribue a Pabbe Eginhard, est certainement de Fepoque carlovingienne 
(820 environ) 1. Il indique le long du cloitre, ä Yopposite de Yeglise, le 
refectoire. Nous donnons (fig. l) le fac-simile de cette portion du plan 
manuscrit. En A, est le portique qui longe le refectoire G; en B, le por- 
1 Archives de l'abbaye de Saint-Gall. -Voyez l'ensemble de ce plan, Ancmnicrnnr: 
Moutxsnqun (fig. i), et Pzlrchitecture monastique par M. Albert Lenolr. 
VIII.  2
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.