Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141383
[ SCULPTURE j  172  
occidentale, datant de la fin du X1114; sieele, sont des ehefs-dkeuvfre. 
On en pourra juger par l'exemple que nous donnons ici (fig. 25). 
Ces statues grande nature, "taillees dans du gres rouge, sont d'une exe- 
cution excellente, et la plupart ont une tres-belle tournure. Ces artistes 
rhenans, comme leurs eonfreres de Plle-de-Franee, de la Champagne, 
de la Bourgogne, de la Picardie, s'inspiraient d'ailleurs des types qu'ils 
avaient sous les yeux. Ce ne sont plus la les physionomies que nous 
retrouvons a Paris, a Reims ou a Amiens, mais bien le type alsacien. 
Malheureusement beaucoup de ces statues ou bas-reliefs de la cathedrale 
de Strasbourg ont ete refaits a diverses epoques, car jamais on n'a cesse 
de travailler a cet edilice. Une statue, un bas-relief, etaient-ils deteriores 
par le temps ou la main des hommes, on les remplagait. Il ne faut donc 
pas s'en rapporter, pour porter un jugement sur l'ecole de sculpteurs des 
XIIIC et XIVe siecles de Strasbourg, a l'ensemble des exemples que nous 
montre la eathedrale, mais discerner, au milieu de ces restaurations suc- 
cessives, les ouvrages qui reellement appartiennent au beau moment de 
cette ecole. 
Que de fois des critiques, peu familiers avec la pratique de l'art, ont 
etabli des jugements, voire des theories ou des systemes, sur des ceuvres 
de sculpture qui ne sont que de faibles copies ou des pastiches mala- 
droits. Il en est de 1a statuaire du moyen age comme de la statuaire 
grecque; il est bien des ouvrages mal restaures ou refaits, bien des copies 
qu'il ne faut pas confondre avec les epreuves originales. Que d'amateurs 
s'extasient devant de faux antiques, les supposant de bon aloi! Combien 
d'autres mettent sur le compte de l'art du moyen age les defauts grossiers 
de mauvais pastiches, et jugent ainsi toute une eeole, d'apres un exemple 
du a quelque ciseau maladroit, a quelque pauvre praticien ignorant. Il 
est une qualite de cette statuaire du moyen age du bon temps qui la 
fait toujours reconnaitre, meme dans les oeuvres de second ordre, c'est la 
fermete du modele, la simplicite des moyens, l'observation fine du geste, 
de la physionomie, du jet des draperies. Cette qualite ne s'acquiert qu'a- 
pres de longues etudes; aussi ne la trouve-t-on pas dans les pastiches, sur- 
tout lorsque ceux-ci ont ete faits par des artistes qui, pretendant ne trouver 
dans cet art qu'une naivete grossiere, se faisaient plus maladroits qu'ils 
ne Fetaient reellement, afin, supposaient-ils, de se rapprocher de la sim- 
plicite de cet art. Simplicite d'aspect seulement, car lorsqu'on etudie les 
oeuvres de la statuaire du moyen age, on reconnait bientot que ces ima- 
giers ne sont rien moins que naifs. On n'atteint la simplicite dans tous 
les arts, et particulierement dans la sculpture, qu'apres une longue pra- 
tique, une longue experienee et une observation scrupuleuse de principes 
definis. N'oublions pas que dans les choses de la vie, la simplicite est la 
marque d'un gent sur, d'un esprit droit et cultive; il en est de meme 
dans la pratique des arts, et l'on ne nous persuadera jamais que les artistes 
qui ont coneu et execute les bonnes statues de notre X1110 sieele, remar- 
quables par la distinction et la simplieite de leur port, de leur physio-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.