Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141365
[ SCULPTURE ]  1170  
Nous trouvons toutes ces qualites dans les bas-reliefs du portail sud 
de Notre-Dame de Paris qui representent la legende de saint Etienne et 
qui datent de la meme epoque (1257). La composition et Fexecution 
de ces bas-reliefs les placent parmi les meilleures oeuvres du milieu du 
X1110 siecle. 
Il faut citer encore parmi les bons ouvrages de statuaire du milieu 
du X1119 siecle, quelques figures tombales des eglises abbatiales de Saint- 
Denisl, de Royaumont; les apotres de la sainte Chapelle du Palais a 
Paris; certaines statues du portail occidental de Notre-Dame de Reims 
et des porches de Notre-Dame de Chartres "l. Il resulte toutefois de cet 
examen qu'alors, sous le regne de saint Louis, la meilleure ecole de 
statuaire etait celle de Flle-de-France. On ne trouve pas une figure me- 
diocrc dans la statuaire de Notre-Dame de Paris, tandis qu'a Amiens, 
a Ghartres, a Reirns, au milieu d'oeuvres hors ligne, on en rencontre qui 
sont tres-inferieures, soit comme style, soit comme execution. A Reims 
particulierement, les ebrasements des portes du nord sont decores de 
statues du plus mauvais travail, sauf deux ou trois qui sont bonnes. 
L'e'cole de Ylle-de-France tenait la tete alors, et la ville de Paris etait la 
capitale des travaux intellectuels et d'art, comme elle etait deja la capi- 
tale politique. Ce n'est pas a dire que les autres ecoles n'eussent pas leur 
valeur; l'ecole champenoise, Tecole picarde et l'ecole bourguignonne four- 
nissaient alors une belle carriere, possedaient leur caractere particulier. 
Ijecole rhenane, qui avait deja, au X119 siecle, jete un vif eclat, se distin- 
guait entre les precedentes par une tendance prononcee vers la maniere, 
Fexagcration, la recherche. Moins penetre du beau ideal, elle inclinait 
vers un realisme souvent pres de la laideur. Cette disposition de Fecole 
rhenane a eu sur les opinions qu'on se fait de la statuaire du moyen age 
une facheuse influence. Gomme nous sommes naturellement portes en 
France a considerer les oeuvres d'art en raison directe de la distance ou 
elles se trouvent de notre centre, beaucoup de personnes qui n'avaient 
jamais jete les yeux sur la statuaire des cathedrales de Paris, d'Amiens 
ou de Ghartres, ne voulant pas que leurs frais de deplacement fussent 
perdus, ont regarde avec quelque attention la statuaire de Strasbourg 
ou de Fribourg. N'ayant donc regarde que celle-la, elles en ont conclu 
que la statuaire du moyen age inclinait vers la recherche du laid, ou 
tout au moins etait manieree, maigre, depourvue de grandeur. Ce juge- 
ment est cependant temeraire, meme sur les bords du Rhin. Il est quel- 
ques statues de la cathedrale de Strasbourg qui sont des (nuvres capitales: 
les deux statues de YEglise et de la Synagogue placees a la porte sud, et 
qui sont du commencement du x11? siecle, sont remarquablement belles. 
1 Voyez le Recueil de photographies düzpreis les monuments de Fäglise abblliiülv de 
Saint-Denis, public-S par M. Fichet. 
2 Voyez la Jtlonograplzie de la cathädrale de Clzartres, puhliäc par LBSSLIS, 50115 165 
auspices du Ministre de l'instruction publique.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.