Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141287
f SCULPTURE ]  162  
liaison du front avec le sourcil est vive ; la bouche est coupee nettement; 
les cheveux traites par grandes masses bien detaehees; les joues aplaties 
sous les pommettes, afin de laisser la lumiere accuser vivement les. 
points saillants du visage. Les memes proeedes sont enlployes pour les 
draperies, pour les nus; sacrifice des details, simpllcite de moyens, 
exageration des parties qui peuvent faire ressortir l'ossature de la figure. 
Tres-frequemment voit-on dans les monuments de la premiere moitie 
du XIIIE siecle des statues qui produisent un effet excellent a leur place, 
et qui, moulees, posees dans un musee, sont defeotueuses. Le contraire 
a trop souvent lieu aujourd'hui; des statues satisfaisantes dans l'atelier 
de l'artiste sont defeetueuses une fois mises en place. La question se 
borne asavoir s'il convient de faire de la statuaire pour la satisfaction 
de l'artiste et de quelques amis qui la voient dans l'atelier, ou s'il est 
preferable, dans Pexecution, de songer a cette place definitive. Les sculp- 
teurs du moyen age n'avaient point d'expositions annuelles ou ils 
envoyaient leurs oeuvres pour les faire voir isolees, sous un aspect qui 
n'est pas l'aspect definitif. Ils pensaient avant tout a la destination des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.