Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141245
L SCULPTURE 1  158  
belle. Dans cette scene, a laquelle assistent des anges, il y a une pensee 
rendue avec une grandeur magistrale. Uevenement emeut les esprits 
celestes plus peut-etre que les apotres, et dans cette emotion des anges 
il y a comme un air de triomphe qui remue le coeur, en enlevant a cette 
scene toute apparence d'une mort vulgaire. Ce niest plus la mere du 
Christ süäteignant au milieu des apotres qui expriment leur douleur, 
c'est une äme degagee des liens terrestres et dont la venue prochaine 
rejouit le ciel. Uidee, dans des sujets semblables, de placer le Christ 
parmi les apotres, recevant dans ses bras, sous la figure d'un enfant, 
l'amie de sa mere, est deja l'expression tres-drainatique d'un sentiment 
eleve, touchant, et cette idee a souvent ete rendue avec bonheur par 
les artistes du commencement du xmt siecle. Ueeole rhenane manifeste 
aussi des tendances dramatiques des le XIIe siecle, mais avec une certaine 
recherche qui fait pressentir les defauts de cette ecole inclinant vers le 
mamere. 
La cläture du choeur oriental de la cathedrale de Bamberg represente, 
sous une arcature, des apütrcs groupes deux par deux, qui accusent bien 
les tendances de cette ecole rhenane si interessante ä etudier. La figure 19 
donne un de ces groupes. Il y a dans les gestes, dans les expressions de 
ces personnages qui discutent, un sentiment dramatique prononce, pen-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.