Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Quai-Synagogue]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1139468
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1141065
[ SCULPTURE ]  M0  
cedcr au milieu de notre societe comme les Atheniens ont procede chez 
eux? Ne peut-on extraire, et de ces formes physiques, et de ces senti- 
ments moraux dominants, des types beaux qui, dans deux mille cinq 
cents ans, produiraient sur les generations futures l'effet profond 
qu'exercent sur nous les muvres grecques ? C.ela doit ctre possible, 
puisque cela s'est fait deja au milieu d'une societe qui n'avait nuls rap- 
ports avec la societe grecque. 
Cette ccole du XIIIe siecle, qui n'avait certes pas etudie l'art grec en 
Occident et qui en soupconnait a peine la valeur, se dcveloppc comme 
Fecolc grecque. Apres avoir appris la pratique du metier, ainsi que nous 
l'avons demontre plus liant, elle ne s'arrete pas a la perfection purement 
materielle de Fexecution et cherche un type de beaute. Va-L-clle le saisir 
de seconde main, d'apres un enseignement academique? Non; elle le 
compose en regardant autour d'elle. Nous iferrons que pour la sculpture 
d'ornement cette ecole procede de la memc maniere, desl-a-dire qu'elle 
abandonne entierement les errements admis, pour recourir a la nature 
comme a une forme toujours vixfiliante. Apprendre 1e metier, le conduire 
jusqifa une grande perfection en se faisant le disciple soumis d'une tra- 
dition, quitter peu Z1 peu ce guide pour etudier materiellemcnt la na- 
ture, puis un jour se lancer a la recherche de lticleal quand on se sent 
des ailes assez fortes, c'est ce qu'ont fait les Grecs, c'est ce (priant fait 
les ecoles du XIIIC siecle. Et de ces ccoles, la plus pure, la plus elevee 
est, sans contredit, l'ecole de Plle-de-France. Celle de Champagne la suit 
de pres, puis Fecole picarde. Quant a Yecole rhenane, nous en parlerons 
en dernier licu, parce qu'en effet elle se developpa plus tardivement. 
Des les premieres annees du XIIIÜ siecle, la faeade occidentale de 
Notre-Dame de Paris s'elevait. A la mort de Philippe-Atiguste, c'est-a- 
dire en 1223, elle etait construite jusqu'au-dessus de la rose. Donc  
toutes les sculptures et tailles etant terminees avant la pose  les trois 
portes de cette faqade etaient montees en 1220. Celle de droite, dite de 
Sainte-Aune, est en grande partie refaite avec des sculptures du xne sie- 
cle, mais celle de gauche, dite porte de la Vierge, est une composition 
complete et l'une des meilleures de cette epoque 1. Il est evident, pour 
tout observateur attentif et non prevenu  car beaucoup d'artistes, bien 
convaincus que cette sculpture est sans valeur, n'ont jamais pris la peine 
de la regarder 9  que les statuaires auteurs de ces nombreuses figures 
ont abandonne entierementles traditions byzantines, dans la conception 
comme dans les details et le faire, qu'ils ont soigneusement etudie la 
1 Voyez PORTE, fig. 68. 
2 Nous Nexngerons pus. Possädant des moulages de quelques-unes des tetes prove- 
nant de cette porte, il nous est arrive de les montrer 51 des sculpteurs, dans notre cabi- 
net. Frrippes de la beautd des types et de Pexdcution, ceux-ci nous demandaient d'on 
provenaient ces chefs-d'oeuvre. Si nous avions l'imprudence de leur avouer que C0111 Üiilit 
moule sur une porte de Notre-Dame de Paris, immediutement l'admiration tombait dans 
la glace. Mais si, mieux avise, nous disions que ces moulages venaient de quelque m0-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.